ES · FR
 
Star Wars : X-Wing 2.0

Académie de Pilotage : Voler en Formation

Coup d’Œil sur la Formation de Vol par le Champion du Monde 2012 Doug Kinney

Bienvenue cadets, pour cette nouvelle session de l’Académie de Pilotage Star Wars : X-Wing !

Au cours de ces dernières semaines, nous avons vu un grand nombre d’entre vous vous entrainer sur les simulateurs de vol et beaucoup semblent maintenant prêts pour le combat. Vous savez comment faire voler votre appareil au meilleur de ses capacités. Vous comprenez que votre escadron est une unité de combat bien plus qu’un groupe de vaisseaux pilotés de manière désorganisée. Nous avons constaté que vous mettez en application les dernières leçons que nous avons vu ensemble dans la « Règle des 11 », chronométrant avec précisions vos salves pour prendre le dessus dès l’ouverture des hostilités lors des simulations.

Maintenant, comme vous êtes quasiment prêts à partir au combat, nous devons discuter des formations. Après tout, vous et vos camarades êtes supposés vous soutenir les uns les autres… donc vous ne voulez définitivement pas retarder vos partenaires ou les pousser vers un astéroïde lorsque l’ennemi est en approche !

Nous vous fournirons quelques vidéos à ce propos d’ici peu – vous verrez les concepts que nous évoquons mis en application lors de l’Invitation à Coruscant 2018. Mais jusque-là, nous voulons que vous absorbiez les principes du vol en formation et que vous les mettiez en pratique à l’entraînement, encore et encore. Votre guide concernant les avantages, désavantages et détails pratiques du vol en formation ne sera autre que le Champion du Monde 2012 Doug Kinney.

Depuis le début de X-Wing, les membres de la communauté ont écrit et partagé beaucoup de bons articles à propos du vol en formation. Le Guide pour la Compréhension des Déplacements – qui a été largement plébiscité comme une incontournable source d’informations – a été posté sur les forums de la communauté X-Wing par l’utilisateur « Osoroshii ».

Au lieu de paraphraser son commentaire, je vais simplement vous dire de soit le lire soit le relire. Il fournit des descriptions et des graphiques bien détaillés qui vous aideront à anticiper où vos vaisseaux – et ceux de votre adversaire – seront à la fin de leurs manœuvres. Il a mis en exergue beaucoup de détails intéressants comme les distances à vue d’œil et a décrit comment garder des vaisseaux en groupe serré tout en les manœuvrant pour qu’ils ne se chevauchent pas les uns les autres.

Un point clé est de se rappeler que si deux vaisseaux qui commencent un round côte-à-côte et souhaitent tous les deux exécuter un virage sur l’aile, alors le vaisseau « à l’intérieur » devra choisir un virage sur l’aile plus court que le vaisseau « à l’extérieur ». Par exemple, le vaisseau à l’intérieur sur le graphique ci-dessous exécute une manœuvre de virage sur l’aile en première vitesse, tandis que le vaisseau à l’extérieur exécute une manœuvre de virage sur l’aile en deuxième vitesse.

Connaître les possibilités de déplacement de chaque vaisseau est une information capitale si vous souhaitez faire voler vos vaisseaux en formation, spécifiquement si vous souhaitez faire voler différents types de vaisseaux ensemble dans un même escadron. Une autre considération que vous voudrez prendre en compte est de savoir si vous voulez faire voler vos vaisseaux en formation serrée ou en formation libre.

Voler en Formation Serrée

Quand je parle à propos de formation serrée, je fais référence aux vaisseaux, généralement ceux avec des petits socles, qui volent ensemble, restant à distance d’un socle de base les uns des autres. Ce type de formation est une formation en tête d’épingle nommée ainsi par l’utilisateur Klutz sur les forums de la Team Covenant.  C’est une formation serrée de quatre vaisseaux, avec un décalage entre chaque tout juste suffisant pour permettre les virages sur l’aile et les virages dans des espaces confinés. C’est un concept très efficace pour faire voler quatre vaisseaux très proches les uns des autres.

Les joueurs qui aiment les nuées font généralement voler leurs vaisseaux en formations serrées pour bénéficier des avantages que ces formations ont à offrir. L’un des avantages capitaux est la capacité à faire feu avec toutes vos armes sur un seul vaisseau ennemi. Tirer avec toutes vos armes sur un vaisseau l’un après l’autre de cette manière peut rapidement abattre tout l’escadron de votre adversaire.

Les vaisseaux volant en formations serrées choisiront souvent la même manœuvre dans le but de conserver les intervalles. Par exemple, si le cadran d’un vaisseau indique une manœuvre de ligne droite en deuxième vitesse, tous les autres vaisseaux de la nuée indiqueront probablement la même manœuvre en ligne droite en deuxième vitesse. Cela signifie que dans le déroulement d’un tournoi, voler en formation serrée peut être moins épuisant mentalement. Un autre avantage capital est que si vos vaisseaux à l’avant se déplacent avant le vaisseau de votre adversaire, vous pouvez manœuvrer votre formation pour forcer votre adversaire à chevaucher votre vaisseau de tête tandis que le reste de votre formation sera à portée d’attaque de 1 contre ce vaisseau.

Il y a, en revanche, des désavantages à cette formation serrée. Si votre adversaire se déplace avant que vous ne déplaciez vos vaisseaux, il peut facilement placer un vaisseau directement dans la trajectoire de votre vaisseau de tête et faire que votre formation entière va se percuter. De plus, voler en formation serrée autour des obstacles sans les chevaucher est extrêmement difficile. C’est l’un des désavantages majeurs du vol en formation serrée, car votre adversaire peut placer des obstacles pour gêner et orienter vos trajectoires de vol avant qu’un seul vaisseau ne soit placé sur le plateau de jeu.

Un autre désavantage majeur est lorsque vous volez face à des vaisseaux qui esquivent les arcs. En effet, tous vos vaisseaux pointant dans la même direction rendent ainsi plus facile pour ces esquiveurs d’éviter vos arcs d’attaque, occasionnant certains rounds entiers avec zéro tir. De plus, les armes avec des effets de « dégât de zone », comme les Charges Sismiques ou les Missiles à Concussion, ont une grande probabilité de toucher tout votre escadron.

Vous devez garder ces désavantages en tête, au même titre que les avantages, si vous choisissez de voler en formation serrée. Pour cette raison, lorsque je vole en formation, je préfère le faire en formation libre.

Voler en Formation Libre

Lorsque je parle de formation libre, je fais référence à la proximité des vaisseaux qui est mesurée en bandes de portée plutôt qu’avec les socles des vaisseaux. Les pilotes avec un effet basé sur la portée, comme « Howlrunner » ou Biggs Darklighter, vous permettent de faire voler vos vaisseaux un peu plus librement que lorsqu’ils doivent voler en formation.

Voici un exemple de formation libre :

L’un des avantages majeurs de la formation libre est que vous pouvez naviguer bien plus facilement à travers les obstacles que vous ne pouvez le faire en formation serrée. De plus, les formations libres sont bien meilleures contre les esquiveurs d’arc de tir, puisque vous couvrez une plus grande zone, rendant de ce fait plus difficile de se mettre hors de portée de tous vos arcs de tir. De la même manière, chevaucher les vaisseaux de votre adversaire – ou les vôtres – devient un souci moins problématique lorsque vous volez en formation libre. Chacun de vos vaisseaux dispose d’une plus grande liberté de mouvement si vous essayez de le garder à une bande de portée de distance, vous pourrez donc être un peu moins prévisible lors de vos manœuvres.

Cette imprévisibilité peut, cependant, devenir l’un des contrecoups du vol en formation libre. Souvent, vos vaisseaux vont effectuer différentes manœuvres chaque round, et dans le déroulement d’une partie ou d’un tournoi, les formations libres sont bien plus contraignantes à gérer mentalement comparées aux formations serrées. Vous devez également être meilleur pour jauger les manœuvres et les distances dans le but de maintenir l’écart optimal chaque round, donc les formations libres sont plus difficiles à faire voler et à maintenir ensemble.

Un Exemple de Formation

De retour en première édition, avec comme base le méta de la Vague IV, la nuée traditionnelle de TIE qui vole en formation serrée a beaucoup de difficulté à vaincre les TIE/Ph Fantômes qui peuvent se désocculter juste après s’être activés, leur permettant de débuter leurs manœuvres avec un gabarit droit en deuxième vitesse en avant, à gauche ou à droite.

Comme j’étais déterminé à gagner contre les TIE/Ph Fantômes que je rencontrais, j’ai développé une ouverture qui donnait l’avantage aux chasseur TIE/Ln séparés en deux groupes serrés, volant librement.

Cette mise en place me permettait d’être imprévisible avec manœuvres d’ouverture, spécialement lorsque je combinais mes manœuvres avec des actions de tonneau. Jusqu’à fin de Phase d’Activation du deuxième round, je réussissais à garder mes vaisseaux en deux groupes séparés, rendant la tâche compliquée à mes adversaires de choisir quel groupe cibler en premier, ou je pouvais combiner mes des groupes en un seul, volant librement autour de « Howlrunner ».

Par exemple, si un de mes adversaires mettait en place son escadron entier sur ma droite, je pouvais mener le groupe de gauche en direction du groupe de droite. Après un unique round à manœuvrer, ils pouvaient ressembler à une grande nuée unique volant librement.

Dans le diagramme ci-dessous, vous pouvez voir comment les deux TIE à l’avant du groupe de gauche exécutent des manœuvres de virage sur l’aile, tandis que les deux TIE à l’arrière de ce groupe effectuent des manœuvres en ligne droite. Les TIE à l’avant du groupe de droite sont allés tout droit, tandis que les TIE à l’arrière ont tourné pour rester derrière les deux autres. Après avoir manœuvré, tous mes vaisseaux étaient capables d’effectuer une action de concentration, à l’exception de « Howlrunner » qui était à l’arrière du groupe de gauche et a effectué un tonneau pour se rapprocher du groupe de droite.

Sachant que mon adversaire et moi allions commencer à tirer l’un sur l’autre au tour suivant, le diagramme ci-dessous illustre comment, bien qu’en ayant commencé avec deux groupes séparés, j’ai fusionné les groupes ensembles pour former une seule formation autour de « Howlrunner » avec tous mes TIE en mesure d’effectuer leurs actions avant que la bataille ne commence.

En plus de m’offrir la latitude de rassembler mes TIE ensemble dans un unique grand groupe ou de le laisser séparés en deux groupes distincts (pour mieux prendre en tenaille et mieux contrôler la zone), répartir mes vaisseaux dans ces formations libres de cette ouverture m’a permis de bloquer les options de désoccultation des TIE/Ph Fantômes de mes adversaires tout en conservant les arcs de tir, souvent avec le bonus fourni par « Howlrunner ».

Prendre du Plaisir en Vol est la Chose la Plus Importante

Que vous choisissiez de voler en formation serrée ou libre, vous pourrez réussir et être satisfaits de savoir que vous avez bien fait voler vos vaisseaux, peu importe le résultat. Assurez-vous simplement d’avoir suffisamment de pratique !

Amusez-vous bien !


 

Plus de news