ES · FR
 
Le Seigneur des Anneaux LCG

Blessures Graves

Caleb Grace à propos de La Route s'Assombrit

« À ce moment, Frodon se jeta en avant sur le sol. Il ressentit une douleur comme d'une flèche de glace empoisonnée qui lui perçait l'épaule gauche. Dans un ultime effort, Frodon, laissant tomber son épée, retira l'Anneau de son doigt et le tint dans sa main crispée. »
- J.R.R. Tolkien, La Communauté de l’Anneau

Certaines lésions ne se soignent pas si vite. Certaines blessures vous cisaillent l’âme tout autant que la chair. Et même si elles guérissent, elles peuvent laisser des cicatrices. Votre corps peut toujours souffrir à leur souvenir. Certains d’entre elles peuvent n’avoir rien de physique, mais être tout à fait spirituelles – la profonde douleur de perdre un être cher, le dard amer de la trahison.

Dans l’extension La Route s’Assombrit pour Le Seigneur des Anneaux LCG, voilà les types de blessures représentés par les cartes Fardeau. Tout comme les Avantages, qui vous récompensent pour vos succès, les Fardeaux peuvent prendre des formes variées. Dans Les Cavaliers Noirs, nous les avions vus apparaître en tant que cartes Traîtrise et Objectif possédant une pénalité de Mise en place. À présent, alors que nous attendons impatiemment la sortie de La Route s’Assombrit, le chef développeur Caleb Grace révèle quelques-uns des nouveaux Fardeaux que nous pourrions rencontrer, et offre un aperçu de leur développement.

Maux difficilement curables

Dans cette dernière preview de la quatrième Extension de Saga, je voulais m’arrêter sur quelques-unes des cartes Fardeau avec lesquelles il vous faudra bientôt composer. Je commencerai en vous guidant à travers la création de l’une de mes préférées, Blessure Grave (La Route s’Assombrit, 88).

Pour concevoir une carte Fardeau, j’aime partir d’un évènement significatif du roman. Dans ce cas, nous avons commencé avec le moment où Frodon est poignardé par la lance d’un Orc. Pendant un moment, les lecteurs étaient amenés à croire que le Porteur de l’Anneau était mort et que la quête courait un vrai danger. Ce moment de péril prenait place dans la Moria, et il était donc facile d’introduit ce Fardeau dans le second scénario de l’extension, Un Voyage dans l’Obscurité.

Après avoir déterminé le moment que je souhaitais représenter et l’endroit où il apparaîtrait, l’étape suivante est de répondre à quelques questions-clé qui fournissent l’identité profonde du Fardeau :

  • Quel type de carte sera-t-il ?
  • Quel effet aura-t-il ?
  • De quelle manière les joueurs pourront-ils le remporter ?

C’est définitivement l’une des étapes les plus stimulantes du processus de conception des Fardeaux, et parvenir à répondre à toutes ces questions est un petit processus en lui-même.

Quel type de carte sera-t-il ?

Avant toute chose, le type de la carte est déterminé par sa fonction première. Dans le cas de Blessure Grave, je savais que j’aurais besoin de l’attacher à un Héros afin qu’elle rappelle physiquement aux joueurs que celui-ci a été blessé. J’aurais pu en faire une Traîtrise qui se serait attachée au Héros à travers son effet « Une fois révélée : », mais je désirais qu’elle possède des instructions de Mise en place. Ajouter le Fardeau à la Zone de Cheminement au début de chaque scénario assurait que celui-ci aurait un impact sur les décisions des joueurs tout au long de leurs parties, et nous avons donc donné à Blessure Grave le type Objectif.

Quel effet aura-t-il ?

L’étape suivante était de déterminer ses effets. Matt et moi avons mentionné dans de précédents articles que nous piochions généreusement dans le texte afin fondre les effets de cartes dans le thème, et je pense que Blessure Grave en est un bon exemple :

« Forcé : quand un héros subit des dégâts, et si la Blessure Grave n’est pas attachée, attachez ce fardeau à ce héros. (Compte comme un attachement Condition avec le texte : « Forcé : quand le héros attachez est incliné, infligez-lui 1 point de dégâts. »). »

Cet effet a été inspiré par le passage de « La Communauté de l’Anneau » qui suit le moment où Frodon reçoit sa blessure.

« Eh bien, il ne m'a pas embroché, moi, je suis heureux de le constater, dit Frodo, encore que j'aie l'impression d'avoir été pris entre un marteau et l'enclume. Il n'en dit pas davantage. II trouvait la respiration douloureuse. »

Ce moment s’imposait à moi, car il démontrait que Frodon était toujours fait de chair et de sang sous sa cotte de Mithril. Le coup de lance pouvait avoir été détourné par sa côte de mailles cachée, mais il était encore suffisamment puissant pour le blesser. Il a ainsi du mal à se mouvoir, et c’est pourquoi j’ai souhaité que ce Fardeau inflige 1 point de dégât au Héros attaché à chaque fois que celui-ci est incliné.

De quelle manière les joueurs pourront-ils le remporter ?

La dernière décision à prendre est la plus difficile : comment les joueurs gagnent-ils le Fardeau ? La réponse peut être presque n’importe quoi, mais nous avons utilisé certains paramètres pour nous aider à choisir. Il devrait être plus aisé de remporter un Fardeau que de l’éviter ; cependant, nous y perdrions beaucoup d’excellente pression. Tenter d’éviter un Fardeau devrait également rendre le scénario plus stimulant. Puisque la majorité des joueurs évitera autant que possible de prendre les Fardeaux, ils devraient œuvre davantage à cette fin.

Étant donné que chaque Fardeau est introduit dans un scénario spécifique, en gagner un devrait également être en lien avec le thème de ce scénario. Dans la précédente preview, j’ai abordé la manière dont, durant Un Voyage dans l’Obscurité, vous courez à travers la Moria pour vous en échapper sans affronter Le Balrog (La Route s’Assombrit, 44) – ou tout du moins pour atteindre la dernière étape de quête avant d’y être confrontés. J’ai également révélé que, si vous rencontrez Le Balrog, la seule manière de le vaincre sera de sacrifier un Héros au Grand Pont (La Route s’Assombrit, 50). Ainsi, de nombreux joueurs supposeront donc qu’il sera toujours mieux de fuir face au Balrog que de perdre un Héros en mode Campagne. Eh bien, c’est une option valable, mais elle a un prix. La résolution de la carte Campagne d’Un Voyage dans l’Obscurité stipule :

« Le premier joueur doit choisir une des cartes Fardeau - Traîtrise (Poursuivis par l’Ennemi ou L’Ombre de la Peur) et une des cartes Fardeau - Objectif (Blessure Grave ou Accablé par le Chagrin), qui sont ajoutées à la réserve de campagne. Si Le Balrog est toujours en jeu, le premier joueur doit choisir les 4 cartes Fardeau. Les fardeaux choisis ont été gagnés par les joueurs. »

De même que la Communauté a payé un tribut très élevé pour s’enfuir de la Moria et a été à jamais troublée par cette expérience, vous ne pouvez vaincre Un Voyage dans l’Obscurité en mode Campagne sans gagner 2 Fardeaux. Cependant, si Le Balrog est encore en vie, les dangers de votre quête augmentent et vous en remportez 4. J’ai trouvé ce choix particulièrement intéressant car vaincre Le Balrog pour éviter 2 Fardeaux supplémentaires signifie sacrifier un Héros. C’est non seulement thématique, mais aussi très significatif en mode Campagne puisque les Héros perdus ne sont plus accessibles dans les scénarios ultérieurs.

Lorsque vous examinez les Fardeaux que vous pouvez gagner et pensez à ce qu’implique le fait de les subir jusqu’à la fin de la Campagne, cela devrait vous amener à réfléchir sérieusement au Héros dont vous pourriez vous séparer afin d’éviter ce destin. Heureusement, faire face à cette décision devrait créer un moment amusant et mémorable dans votre Campagne du Seigneur des Anneaux LCG !

Le Conseil est toujours en session

Avec ses nouveaux Avantages et Fardeaux, l’Extension de Saga La Route s’Assombrit donne non seulement du poids à ses propres scénarios mais aussi à tous ceux des Extensions de Saga à venir. Bien entendu, il vous faudra réfléchir soigneusement à la manière dont vous userez au mieux de vos Avantages et aux étapes qu’il vous faudra franchir pour souffrir le moins possible de maux et de blessures.

Dans le même temps, ces préoccupations ont lourdement occupé les pensées de Frodon Sacquet (La Route s’Assombrit, 1) et de ses compagnons. Alors que nous avions prévu de sortir La Route s’Assombrit depuis quelque temps, les membres du Conseil d’Elrond ont été incapables de se mettre d’accord sur les actes à entreprendre pour que le Fléau d’Isildur ne retombe jamais entre les mains de Sauron, le Seigneur Noir du Mordor. Ces délibérations ont pris plus de temps que prévu car un homme soutient toujours le fait que l’anneau de Frodon devrait être emporté à Minas Thirit et utilisé pour contrer la puissance du Mordor. Nous attendons donc la fin du débat et l’arrivée de La Route s’Assombrit, dès la semaine prochaine !


 

Plus de news