ES · FR
 
Tigre et Euphrate

Contrôler le Territoire

Monuments et règles avancées dans Tigre et Euphrate

Le palais s’incline, mais seulement de son plein gré.
La cité peut changer de nom, mais que le mien reste !
Celui qui possède bien des choses est constamment sur ses gardes.
- Anciens proverbes sumériens

Environ 3000 ans avant notre ère, la Mésopotamie subit une transformation. Parmi les cités en pleine croissance, les terres agricoles en expansion, les marchés animés et les petits temples locaux, d’immenses bâtiments surgirent. Dans ces Ziggurats, les peuples vénérant les dieux et les rois rendirent leurs noms immortels en les gravant dans la pierre. 5000 ans plus tard, les noms des anciens rois Sumériens et Babyloniens sont encore visibles sur ces monuments massifs et déserts.

Tigre et Euphrate vous offre la chance d’y ajouter le vôtre. Tout au long de la partie, vous établirez votre dynastie, vaincrez les chefs voisins et asservirez la Mésopotamie entière. Mais une fois que vous aurez fondé vos royaumes et étendu votre territoire en provoquant des révoltes et en remportant des guerres, que se passera-t-il ? Comment parviendrez-vous à poursuivre le développement de votre civilisation et à accumuler de la puissance ? Le règne des rois peut être éphémère ; les Colonies, les Fermes et les Marchés peuvent être détruits. Seuls les Monuments et les Merveilles dureront à jamais.

Notre première preview présentait les bases du jeu et explorait les conflits qui éclatent naturellement entre les dynasties rivales. Aujourd’hui, nous allons étudier la structure multi-tuiles des Monuments qui vous octroient des points de victoire non seulement lorsque vous les bâtissez, mais également durant chaque tour consécutif. Nous jetterons aussi un œil aux règles avancées, lesquelles intègrent de grands Bâtiments de Civilisation et l’immense Merveille couronnée d’une idole.

Monuments résistants

Un bon dirigeant comprend de quelles structures a besoin une cité, ainsi que l’endroit où disposer celles-ci en fonction des bénéfices non pas immédiats mais durables dans l’avenir. Dans Tigre et Euphrate, planifier le futur de votre civilisation sera votre seul moyen de parvenir à ériger un Monument et à profiter de ses avantages. En créant un carré composé de 4 tuiles Ferme, Marché, Temple ou Colonie de même couleur, vous pouvez alors les retourner et poser par-dessus un Monument de deux couleurs, au moins l’une d’elles devant correspondre à celle des tuiles utilisées pour le construire. Les deux couleurs du Monument octroieront à chaque tour 1 point de victoire aux chefs adjacents dont les couleurs correspondent – même si aucun d’eux n’est le bâtisseur ce Monument.

Ici, le joueur Archer a érigé un Monument au-dessus de 4 tuiles Ferme. Puisque son chef bleu se trouve sur une case adjacente, il collectera 1 point de victoire à chaque tour. Il a choisi le vert comme seconde couleur, mais cela ne lui rapportera aucun PV. C’est le joueur Vase qui obtiendra les points à la place, puisque son chef vert se trouve dans le même royaume.

Les Monuments ne peuvent être détruits pendant les guerres, mais il est possible de les récupérer. Le joueur Vase dans le diagramme ci-dessus pourrait facilement placer son propre chef bleu durant le prochain tour et déclencher une révolte, en espérant ainsi expulser l’Archer et récolter tous les points de victoire. Prenez soin de soutenir le chef d’un royaume possédant des Monuments grâce à des Temples et d’autres tuiles, sans quoi vous ne pourrez repousser de potentielles attaques.

Civilisations avancées

Une fois que vous aurez maîtrisé les bases de la gestion d’un royaume au cœur du Croissant Fertile, vous pourrez commencer à développer des civilisations plus évoluées grâce aux règles avancées. Tigre et Euphrate contient un plateau de jeu recto-verso, dont chaque face illustre une portion différente de la Mésopotamie. Le plateau avancé propose 4 Temples supplémentaires, ce qui vous permet de rêver à davantage de trésors à collecter et d’options de placement des chefs à appliquer en début de partie.

Dans les règles avancées, outre les Monuments, deux autres types de bâtiments entrent en jeu. Il existe 4 Bâtiments de Civilisation dans le jeu : une Bibliothèque rouge, un Palais noir, une Halle verte et un Grenier bleu, indiquant chacun une force supérieure dans une même sphère. Ils peuvent être bâtis au-dessus d’une ligne horizontale ou verticale d’au moins 3 tuiles de la même couleur, et permettent à un chef de cette couleur dans le royaume correspondant de remporter 2 points de victoire au lieu d’un seul pour avoir placé ces tuiles de même couleur.

Si un Bâtiment de Civilisation se dresse sur un territoire sans aucun chef de couleur correspondante, un roi noir peut alors remporter les 2 points. Dans le diagramme ci-dessus, le joueur Vase a érigé un Grenier et une Bibliothèque. Il gagne à présent 2 points pour toute nouvelle tuile Ferme, mais aucun grâce à la Bibliothèque. Au lieu de cela, un roi rival recevra 2 PV pour chaque Temple construit dans ce royaume jusqu’à ce qu’un chef rouge apparaisse.

Les Bâtiments de Civilisation peuvent être détruits en construisant un Monument ou une Merveille. Mais ils peuvent également être démolis à la seule fin de réapparaître dans un autre royaume : si un joueur établit une ligne de tuiles plus longue que celle qui soutient un Bâtiment de Civilisation, il peut détruire celui-ci et le reconstruire sur l’une des tuiles de la nouvelle ligne. Cependant, souvenez-vous que votre civilisation a besoin d’équilibre et non de suprématie dans une seule sphère. En cherchant à construire, à vous approprier ou à vous réapproprier une Bibliothèque, un Grenier, une Halle ou un Palais, n’oubliez pas de tenir compte des autres sphères de civilisation.

Le plus merveilleux édifice de toute la Mésopotamie est la Merveille, couronnée d’une idole du dieu ailé Chesu. Elle est construite au-dessus d’une croix composée de 5 tuiles de même couleur et, une fois érigée, il est impossible de la détruire. Elle assure 1 PV de n’importe quelle couleur à un roi dans le même royaume, et vous aide donc à équilibrer vos sphères de civilisation tant que vous en gardez le contrôle. Mais un monument si beau et lucratif attirera sans tarder l’attention de vos rivaux. Les autres joueurs peuvent déclencher des révoltes pour prendre le contrôle de la Merveille, ou tenter de la lier à leur propre royaume à travers l’unification et la guerre. Si vous comptez bâtir une Merveille, soyez prêt à vous battre bec et ongles pour elle.

Régnez sur la Mésopotamie

Monuments, Bâtiments de Civilisation et Merveille peuvent perdurer en tant que preuves de vos capacités de chef – mais ils ne vous garantiront pas la victoire. Vous devrez également défendre vos efforts face à des rivaux envieux et, par-dessus tout, établir l’équilibre au sein de votre civilisation. Un Monument peut assurer que l’on se souviendra longtemps de vous, mais il est bien plus important que vous fassiez en sorte que votre dynastie règne en maître pour toujours.