ES · FR
 
Keyforge

Dans la Jungle

Focus sur le Format Paquet Scellé

Si vous n’êtes pas un pratiquant assidu de KeyForge, vous ne savez peut-être pas que le jeu propose deux formats distincts : Archonte et Paquet Scellé. Dans le format Archonte, vous choisissez soigneusement le deck que vous allez utiliser, en vous piochant dans votre collection personnelle. À contrario, quand vous jouez en Paquet Scellé, vous êtes dans la peau d’un pilote qui découvre un tout nouveau véhicule, qu’il n’a jamais conduit auparavant. Vous êtes au défi de déterminer très rapidement les forces, les faiblesses et les stratégies uniques du deck que vous découvrez.

Aujourd’hui, le web-écrivain Austin Kukay se joint à nous pour discuter du format Paquet Scellé et des meilleures façons d’analyser et d’évaluer rapidement son deck — quelques conseils qui pourraient vous aider pour vos prochaines parties.

Austin Kukay sur l’Évaluation du Ddeck au Format Scellé:

Richard Garfield, le créateur de KeyForge, a comparé le jeu à une jungle ; KeyForge étant un jeu de deck unique, vous devez travailler avec ce que vous avez. Vous avez la possibilité de faire briller ces cartes comme personne d’autre, car vous êtes le seul au monde à avoir cette combinaison spécifique de 36 cartes. Le jeu a toujours mis l’accent sur la découverte : trouver de nouvelles cartes et de nouvelles façons de les utiliser, un sentiment encore plus grand avec l’ensemble Mutations de Masse à paraître prochainement. Pour maximiser votre découverte et ressentir vraiment l’excitation de « la jungle », il n’y a pas de meilleure façon de jouer à KeyForge que le format Paquet Scellé.

Le format Paquet Scellé nécessite un ensemble de compétences légèrement différent du format Archonte. Dans ce dernier, vous avez le temps d’évaluer le deck de votre adversaire et d’anticiper ses subtilités. A-t-il des cartes qui peuvent facilement mettre à mal votre stratégie  ? Avez-vous besoin d’ajuster vos combos pour gagner ?

Le format Archonte demande de la jugeote dans l’évaluation de la liste de deck de votre adversaire. Il réclame une bonne connaissance des cartes et des Maisons. Et il nécessite la maîtrise du deck que vous allez jouer.

Le format Scellé teste également vos connaissances sur les cartes, mais surtout votre capacité à vous adapter à la volée et à apprendre au fur et à mesure du déroulement des duels. Il vous met au défi d’être prêt à réagir à tout moment. Pourrez-vous comprendre les forces et les faiblesses de votre propre deck avant même de commencer votre première partie ? Pouvez-vous prévoir les combos que votre adversaire va utiliser ?

Chaque joueur a ses propres méthodes d’évaluation d’une liste de deck (et parfois il est étonnant de voir ce que chaque personne découvre lors de son évaluation), aussi je voulais partager certaines des méthodes que j’utilise quand j’ouvre un tout nouveau deck dans un tournoi en Paquet Scellé. J’analyserai un nouveau deck Collision des Mondes du point de vue de la variante Paquet Scellé Solo (pour plus d’informations sur les différentes variantes de KeyForge, cliquez ici).

Rustriver, the Doctor Doctor

En supposant que nous ne jouons que contre des decks Collision des Mondes, la première chose que je regarde est le nom et les maisons de mon deck. Pour la partie d’aujourd’hui, j’ai Rustriver, the Doctor Doctor, un paquet composé des Maisons Dis, Logos et L’Alliance des Étoiles. Connaissant les Maisons, j’ai déjà une idée de ce que je peux attendre de la composition du deck. Dis a tendance à être assez perturbateur et destructeur, Logos vous aide efficacement à travers votre deck, et L’Alliance des Étoiles fonctionne bien avec d’autres maisons et a tendance à avoir de nombreuses améliorations à proposer. Voyons comment cela se vérifie pour le doctor doctor.

Dans une compétition en Paquet Scellé, il faut déterminer les tactiques de jeu envisageable avec son deck avant le premier match, afin de pouvoir tester sa stratégie au plus tôt et l’affiner rapidement. Ma recommandation pour les vite les repérer est de commencer par regarder les cartes rares et les cartes en plusieurs exemplaires. Ces dernières ajoutent de la cohérence à un deck unique, tandis que les cartes rares présentent des combinaisons moins fréquentes. Pour notre deck ici présent, nos cartes rares et multiples sont :

 

Rares  

  • Petit Accroc (Collision des Mondes, 118
  • Verrou Universel (Collision des Mondes, 178)   
  • La Victoire est en NOUS (Collision des Mondes, 344

Multiples

  • Joyeux Carnage (Collision des Mondes, 190)
  • Maître d’Armes Molina (Collision des Mondes, 292)
  • Dispositif d’Occultation (Collision des Mondes, 294)
  • Mode Furtif (Collision des Mondes, 306)

 

En dehors de cela, je vous recommande de prêter une attention toute particulière à toutes les cartes spéciales et aux variantes, Francs-tireurs (cartes hors de leur Maison originelle), Héritage (cartes des ensembles précédents) et Anomalies (cartes potentielles des futurs blocs) pour guider votre analyse. Toutes ces cartes sont également de gros plus dans l’environnement de la compétition en Paquet Scellé car elles sont inattendues.

En utilisant toutes ces cartes comme points de repère, vous pouvez commencer à voir des connexions et des thèmes communs entre vos différentes Maisons. Par exemple, en commençant par Verrou Universel et La Victoire est en NOUS, nous voyons que ce deck permet de manipuler le coût des clés de l’adversaire.

La Victoire est en Nous est une carte difficile à jouer correctement, car le coût des Clés est réduit pour vous et votre adversaire jusqu’à la fin de votre prochain tour. C’est là que les augmentations de coût des clés peuvent vous aider, car vous pouvez augmenter le coût de celles de votre adversaire tout en maintenant le vôtre à un niveau acceptable. En poussant cette idée plus loin, le Doctor Doctor dispose également de la Forge d’Obsidienne (Collision des Mondes, 93). Cette carte est connue sous le nom de « la clé truquée », car elle vous permet d’en forger une en dehors de l’étape « Forger une clé » au début de votre tour. Le deck a également Poltergeist (Collision des Mondes, 94), qui permet à la fois d’utiliser un artefact en jeu ET de le détruire.

Du coup, une stratégie de jeu potentielle est de jouer La Victoire est en NOUS pendant que Verrou Universel est en jeu, ce qui porte le coût clé de votre adversaire à sept (ou jusqu’à neuf à nouveau si vous jouez Garcia, Chef Senseur [Collision des Mondes, 305]). Ensuite, lors de votre prochain tour, vous pouvez utiliser Poltergeist pour détruire votre propre Verrou Universel afin de réduire le coût de votre clé, puis utiliser la Forge d’Obsidienne pour en faire une autre. Whoa!

Toutefois, c’est une tactique extrêmement spécifique, nécessitant au moins quatre cartes pour fonctionner (sans parler des créatures en jeu nécessaires pour la Forge d’Obsidienne). Cette combinaison ne sera sans doute pas possible sur les trois ou quatre matchs que vous jouerez lors de votre tournoi, ce n’est donc qu’une des directions que vous pouvez prendre. La beauté du format Paquet Scellé est que votre adversaire ne connaît pas votre liste de deck. Mais vous non plus ne connaissez pas le sien ! Vous devez apprendre à lire votre liste vite et à l’analyser aussitôt ! Utilisez cette tactique de jeu serait plus pertinent dans un format Archonte, mais il a une chance de surprendre votre adversaire dans un format Scellé. Vous pouvez choisir à peu près n’importe quelle carte de votre liste ou quelques-unes de ces cartes « particulières », citées précédemment et étudier une stratégie de jeu autour d’elles.

Après avoir réfléchi à certaines directions que je peux prendre, j’aime regarder les « statistiques » du paquet. J’entends par là examiner le nombre de types de cartes et les caractéristiques de celles-ci. Par exemple, le doctor doctor a les statistiques suivantes :

Considérer les statistiques peut nous aider à analyser des points intéressants. Par exemple, avec seize Aombres bonus dans le jeu, il ne vous en manque que deux pour forger vos trois clés si vous jouiez chaque carte une fois (et que votre adversaire ne fait rien pour vous en empêcher), et ce sans avoir à moissonner ! En moyenne, les decks ont normalement une dizaine d’Aombre bonus, c’est donc un peu plus ! Nous pouvons également dire que le deck a un nombre de créatures légèrement inférieur à la moyenne (la moyenne est ~ 18) et une puissance totale des créatures plutôt faible (la moyenne est ~ 68).

Il est également important de prendre en compte l’aspect général du bloc que vous jouez. Dans Collision des Mondes, les caractéristiques des créatures sont importantes. Parfois, vous vous retrouvez face à d’énormes dinosaures de la Maison Saurus ou d’imposants géants Brobnar. Avoir une base qui peut tenir le choc peut être très bénéfique dans ces situations. Dans notre deck, même si les créatures sont faibles, il existe de nombreuses façons de les protéger, comme le Maître d’Armes Molina (Collision des Mondes, 292) et le Gardien Titan (Collision des Mondes, 141).

En revanche, lorsque vous jouez contre le bloc L’Appel des Archontes, votre nombre d’actions, votre capacité à générer de l’Aombre et votre capacité à contrôler celle de votre adversaire (généralement en volant ou en capturant) sont des mécaniques plus importantes. Il est important d’adapter ses stratégies et priorités d’analyse en fonction du bloc joué.

Mon plan est de contrôler le jeu de l’adversaire avec des dégâts tout en perturbant son jeu et ses décisions avec les nombreuses cartes perturbatrices. Mes créatures sont petites et peu nombreuses, je peux les garder en vie avec les cartes de protection. Mon contrôle d’Aombre repose principalement sur l’augmentation du coût des clés de mon adversaire, mais je peux essayer de le surpasser avec mes bonus d’Aombre et beaucoup de cartes pour piocher et archiver. Je dois être prudent avec mes rares, Trou de Ver Imprévisible et Mini SyncTank, car ils peuvent tous être des atouts très forts ou dévastateurs pour moi.

Cela dit, ce n’est qu’une interprétation. Les decks KeyForge ont beaucoup de profondeur. Selon votre style et vos connaissances du jeu, vous et votre meilleur ami pouvez voir quelque chose de complètement différent dans un même deck. D’une partie à l’autre, vous pouvez découvrir un nouvel aspect que personne n’avait remarqué. Dans tous les cas, la seule façon d’apprendre les secrets que cache une jungle, c’est de l’explorer… alors qu’attendez-vous ?

Austin J. Kukay, ou RealPlayerOne, est le créateur et écrivain du blog The Epic Quest. Il est membre de l’équipe communautaire Moor Wolf Pack. Quand il ne recherche pas de nouveaux decks, vous pouvez le trouver se préparant pour le prochain Vault Tour ou écrivant de nouvelles histoires ayant pour cadre le Creuset. Austin soutient les tournois et événements de jeu organisé dans sa communauté KeyForge locale de Seattle, Washington en créant des pions et des trophées pour récompenses.


 

Plus de news