ES · FR
 
Horreur à Arkham LCG

Démence et Peur de l'Inconnu

Doutes et Certitudes dans La Route de Carcosa

« La plus ancienne et éminente émotion humaine est la peur, et la plus ancienne et éminente forme de peur est celle de l’inconnu. »
- H.P. Lovecraft, Épouvante et Surnaturel en Littérature

Comment tisser un récit d’horreur cosmique à partir d’un jeu de cartes ?

Cette question est au cœur d’Horreur à Arkham LCG. Elle pervertit les événements insolites sur lesquels vous enquêtez durant la partie. Elle prend également vie dans l’âme corrompue de La Route de Carcosa. Et l’on peut y répondre de bien des manières.

Les Sorts Tissés par vos Cartes

Horreur à Arkham LCG vous entraîne dans un monde d’horreurs cosmiques en forgeant des contes mémorables – avant toute chose. Les prologues narratifs de vos aventures préparent l’expérience émotionnelle à venir grâce au scénario et à votre approche des mécaniques de jeu. Ces histoires donnent un certain poids aux événements de l’aventure, et elles conduisent au texte que vous découvrez en haut de chaque carte des decks Intrigue et Acte.

Ces decks approfondissent davantage la folie et l’horreur que vous explorez dans le jeu en instillant une énorme pression dans vos investigations. Chaque tic-tac de l’horloge ajoute une nouvelle fatalité sur le deck Intrigue, le faisant lentement avancer vers sa terrifiante révélation. Dans cette course contre la montre, vous vous hâtez pour faire avancer le deck Acte en remplissant ses conditions – bien que vous ne puissiez jamais être sûr que ce soit vraiment pour votre bien. Après tout, retirer une couche de mystère peut vous plonger dans un combat contre les forces maléfiques qui cherchaient à dissimuler leurs activités.

En plus de tout cela, le fait que vous ne soyez qu’un investigateur solitaire – et bien trop humain – au cœur d’événements dont l’origine et la puissance viennent d’autres réalités difficiles à appréhender ne vous aide pas beaucoup. Votre propre deck (ainsi que la personnalité et les ressources qu’il représente) peut vous trahir. Vous commencez la partie avec au moins 2 faiblesses dans votre deck… et ne cessez d’y en ajouter d’autres.

Dans Horreur à Arkham LCG, vous incarnez un être humain faillible vivant dans un monde qui se fissure pour révéler les horrifiantes vérités des autres univers ; vous disposez d’un temps extrêmement limité pour dévoiler les couches de mystère et atteindre le cœur du problème avant qu’un terrible destin ne frappe le monde ; vous pataugez inlassablement dans des difficultés plus grandes les unes que les autres à chaque lieu que vous explorez ; et autour de vous, le monde ne cesse de céder face au chaos.

Voilà à peu près le résumé de la situation – du moins, dans la Boîte de Base et L’Héritage de Dunwich. Mais qu’en est-il de La Route de Carcosa ?

Une Forme Subtile de Folie

L’univers d’Horreur à Arkham croise souvent celui du Mythe de Lovecraft au moment où ces humains infinitésimalement limités rencontrent les premiers signes d’un monde incroyablement énorme dans lequel vivent des créatures bien plus anciennes et puissantes que nous autres, pauvres mortels.

Nous pourrions débuter notre investigation par des disparitions dissimulant d’infâmes activités, remonter le fil de ces affaires jusqu’à un culte dément, puis découvrir que ce dernier a invoqué quelque entité extra-dimensionnelle pourvue de tentacules et d’une silhouette gibbeuse et malveillante. Les événements mettront sans doute notre résistance à l’épreuve, mais elles testeront également notre santé mentale lorsque nous reculerons, terrifiés, face à l’horreur sous nos yeux.

Mais il existe d’autres formes d’horreur cosmique, et l’une d’entre elles se manifeste dans « Le Roi en Jaune », une série de nouvelles par l’écrivain Robert W. Chambers. Les quatre premières sont centrées sur la pièce interdite du même nom, qui fait fleurir le désespoir et la folie dans l’esprit de ceux qui la lisent.

Bien que le surnaturel soit certainement à l’œuvre dans ces nouvelles, la terreur est bien plus internalisée et cérébrale que dans les contes de visites d’extraterrestres, de sacrifices humains et de transformations physiques que vous trouveriez n’importe où à travers le Mythe. Et puisque « Le Roi en Jaune » est la pièce maîtresse de l’extension La Route de Carcosa pour Horreur à Arkham LCG, ses cartes explorent elles aussi de nouvelles formes de démence et d’horreur.

Cachée et Certaine

De bien des manières, La Route de Carcosa commence son incursion dans le subconscient de votre investigateur grâce à l’ajout du nouveau mot-clé « Cachée », lequel vous plonge – vous et vous seul – dans de nouvelles Terreurs.

Puisque chacune des nouvelles cartes Cachées de cette extension est assortie du mot-clé Péril, vous devez garder le secret sur ses capacités face à tous les autres investigateurs autour de la table. En vérité, le texte Révélation sur ces nouvelles cartes Rencontre vous invite à les ajouter « secrètement » à votre main. Vos compagnons les plus astucieux pourraient remarquer que vous détenez une carte pourvue d’un dos Rencontre, mais ils ne sauront jamais quelle Terreur vous a saisi ni de quelle manière elle impacte votre stratégie – car chacune de ces cartes vous impacte et altère la façon dont vous jouez.

Tout comme Voix Intérieures (Doute) (La Route de Carcosa, 84), ces cartes Cachées – que vous ne pouvez ni jouer ni défausser, sauf si vous remplissez leurs conditions – vous imposent des effets de jeu tant qu’elles sont dans votre main. Telle une petite voix insidieuse sous votre crâne, elles vous suivent et dirigent vos actes tout en restant invisibles même pour vos compagnons. Et comme vous pourriez vous y attendre, lorsque les investigateurs ne peuvent plus se comprendre ou se faire confiance les uns les autres, la paranoïa s’invite dans la partie.

Mais cette méfiance est loin d’être la seule chose que vous rencontrerez dans La Route de Carcosa. Vous sèmerez également les premières graines du Doute ou de la Certitude qui vous hanteront peut-être durant toute votre campagne. À divers moments, une conclusion ou un interlude peut vous inviter à « inscrire un Doute » ou « inscrire une Certitude » dans le journal de campagne. Par la suite, d’autres scénarios pourraient alors évoluer en fonction de votre niveau de Doute ou de Certitude.

Le mieux dans tout ça ? C’est que vous ne saurez pas forcément lequel est bon – entre le Doute ou la Certitude – ni même lequel vous conduira potentiellement à une issue positive. Après tout, la défiance peut s’avérer handicapante – si c’est de vos capacités que vous doutez – mais se muer en véritable instinct de survie en cas de scepticisme sur la réalité qui vous entoure. À l’inverse, votre Certitude hâtera sans doute votre progression mais ne vous aidera pas à déterminer si le chemin que vous empruntez est véritablement le bon.

Ainsi, en admettant que H.P. Lovecraft ait eu raison en écrivant « la plus éminente forme de peur est celle de l’inconnu », La Route de Carcosa promet de vous plonger encore plus profondément dans un état d’esprit craintif à mesure que vous réagirez dans un monde débordant de secrets et manquant de certitudes.

Vos Pensées vous Trahiront

En vous contraignant à agir dans le présent – sous une pression intense – tout en affrontant l’incertitude de l’avenir à chaque tour, Horreur à Arkham LCG déborde de tension dramatique. Il ne s’agit pas d’un jeu de cartes personnalisable où il suffit de gagner : la campagne permet de résoudre divers degrés de succès ou d’échec, et elle vous force à prendre des décisions qui pourraient avoir des répercussions bien pires encore par la suite.

Vous êtes mortel. Vous êtes faillible. Et vous n’affrontez pas seulement l’ennemi mais également votre propre esprit, dont le contrôle vous échappe. Chaque investigateur est doté de ses propres faiblesses, et nul ne saurait dire à quel moment vous vous sentirez soudain contraint de Tracer le Signe (La Route de Carcosa, 41).

En abordant chacun de ces moyens de pression par des biais inédits – malgré le murmure dans votre tête et l’atteinte à vos Doutes et à vos Certitudes –, La Route de Carcosa intensifie et façonne assurément vos expériences face aux horreurs cosmiques du jeu. Comment conservez-vous votre santé mentale face à ces nouvelles formes de démence ? Gardez les yeux ouverts et guettez nos prochaines previews sur les investigateurs et les cartes Joueur de La Route de Carcosa !


 

Plus de news