ES · FR
 
Game of Thrones : Le Jeu des Trônes

Devises des Maisons

Les Grandes Maisons dans Le Jeu des Trônes

« Regarde-moi. Tu es une Stark de Winterfell. Tu connais notre devise.
- L’hiver vient. »
– Eddard et Arya Stark, Le Trône de Fer

À travers ses intrigues, ses batailles et ses trahisons, Le Trône de Fer : Le Jeu des Trônes vous permet de transformer une nuit de jeu en un événement très semblable à un épisode de la série « Game of Thrones » d’HBO. Vous y trouvez des luttes pour le pouvoir, des conflits à chaque tour, ainsi que des opportunités d’établir de paisibles négociations… dont certaines pourraient véritablement mener à des trêves. Bien entendu, plus nombreuses encore seront celles qui s’achèveront par la traîtrise et par un couteau planté dans le dos de quelqu’un.

Afin de mieux ancrer vos luttes dans l’univers de « Game of Thrones », Le Jeu des Trônes investit chacune de ses cartes Leader et Personnage de capacités qui évoquent les événements et les thèmes de la série. En outre, leur association définit les différentes Maisons du jeu et, lorsque vous jouez au Jeu des Trônes, vous ne cherchez pas seulement à diriger Westeros à l’aide de pions et de capacités génériques : vous représentez les Stark, les Lannister, les Baratheon, les Tyrell ou les Targaryen.

L’Hiver Vient

Originaires du Nord, les Stark sont sombres et sérieux. Ils reconnaissent la menace posée par l’Hiver et n’ont que peu de temps à accorder à Port-Réal et à toutes ses intrigues. Ils se focalisent plutôt sur la préparation et le devoir.

Le Jeu des Trônes donne vie à ces traits de caractère des Stark grâce à leurs fiches Leader. Eddark Stark peut ôter toute conjecture quant à l’issue d’un conflit en contraignant ce dernier à être résolu comme une trêve, et ce dès qu’il joue une carte Trêve. Robb Stark démontre la valeur de la préparation par sa capacité à piocher les cartes Maison qu’il désire jouer. Quant à elle, Catelyn Stark respecte ses devoirs de mère en s’assurant que ses enfants recevront le pouvoir dont ils ont besoin pour remporter leurs luttes.

Tandis que les Stark excellent dans les rencontres directes, ils sont en difficulté lorsqu’ils se retrouvent entraînés malgré eux dans des intrigues. Seul Bran Stark, de par sa capacité Vervue, offre au joueur Stark les moyens de perturber la résolution naturelle des événements. Toutefois, Arya Stark nous rappelle que même s’il est possible de tromper et trahir les Stark, ce n’est pas forcément la voie la plus sûre à emprunter. Tout comme le Nord, les Stark se souviennent de ceux qui les ont trahis et ils assouviront leur vengeance.

Je Rugis !

Les Lannister de Castral Rock ont choisi le lion pour emblème, prétendument afin d’illustrer leur fierté et leur puissance – dont ils jouissent en abondance.

Bien que les Lannister du Jeu des Trônes ne gagnent aucun bonus spécial représentant la richesse ou les armées de leur Maison, plusieurs de leurs Leaders sont néanmoins capables d’utiliser leur pouvoir et leur influence pour manipuler leurs rivaux.

  • Cercei Lannister peut demander le soutien de n’importe quel personnage appartenant à une Maison sur laquelle elle a de l’influence.
  • Tywin Lannister n’a même pas besoin de disposer d’une quelconque influence sur un autre joueur pour requérir le soutien d’un de ses personnages : il se contente de lui donner un pouvoir afin de gagner son allégeance.
  • Malgré son nom, Joffrey Baratheon est un Lannister corps et âme, et cela se traduit par sa capacité à dépouiller de leur pouvoir les adversaires sur lesquels il a de l’influence.

Enfin, tout comme dans la série, Tyrion Lannister est quelque peu différent du reste de sa famille.

  • Grâce à sa capacité Rusé, Tyrion renverse le cours des conflits du jeu en combattant avec son esprit plutôt qu’avec son épée. Avant que son adversaire et lui ne révèlent leurs cartes Maison, Tyrion peut imposer que la valeur des cartes Hostilité adverses soit ôtée de la réserve de pouvoir au lieu d’y être ajoutée. Et puisque les aptitudes de Leaders sont optionnelles, celle de Tyrion peut placer son adversaire dans des situations délicates où il sera constamment forcé de deviner si les cartes Maison impliquées dans le conflit lui seront bénéfiques ou défavorables.

Nôtre est la Fureur

Les Baratheon du Jeu des Trônes sont représentés par Stannis et ceux qui soutiennent sa revendication au Trône de Fer après qu’il a contesté la légitimité de Joffrey. Ainsi, ils sont conduits par ce qu’ils considèrent comme la justesse de leur démarche, mais d’autres peuvent percevoir leur comportement comme obsessionnel et fanatique.

Qu’importe la manière dont vous jugez cette Maison, vous trouverez des manifestations de sa rectitude comme de son zèle fanatique parmi les capacités de ses Leaders, à commencer par celle de Stannis Baratheon qui lui permet de choisir quel personnage adverse devra affronter ses armées dans n’importe quel duel.

  • Représentant clairement le parti « juste » de la Maison, Ser Davos Mervault est prêt à relâcher les otages ennemis afin de récupérer des cartes Maison dans sa pile de défausse.
  • Du côté « fanatisme », nous trouvons Mélisandre, que sa capacité autorise à brûler du pouvoir et à le sacrifier au Maître de la Lumière. Ces sacrifices peuvent être ceux de ses adversaires – lorsque son camp est vainqueur – ou de tout allié qui la soutiendrait – si son camp est perdant.

Bien que les Leaders des Baratheon équilibrent la justice et la ferveur religieuse, leurs cartes Maison contrebalancent la foi et la discipline tactique.

  • Dans le camp de la foi, vous trouvez des cartes comme Terreurs de la Nuit et La Lumière du Seigneur, qui invitent à de plus gros sacrifices et croient en la capacité du Maître de la Lumière à saper les plans de vos adversaires.
  • Du côté de la discipline tactique, Chevalier Oignon et Toujours de l’Avant offrent des moyens de déjouer les manœuvres ennemies.

Plus Haut, Plus Fort

Alors même que les Tyrell avides de pouvoir fanfaronnent à travers l’une des devises les plus audacieuses, leurs Leaders comptent néanmoins parmi les joueurs les plus subtils de Port-Réal.

Pour commencer, la capacité de la Sournoise matriarche Olenna Tyrell ressemble à celle de Tyrion de par les acrobaties mentales qu’elle impose à vos adversaires. Une fois que les cartes Maison ont été jouées mais avant qu’elles ne soient révélées, Olenna vous permet d’échanger vos cartes avec celles de votre rival. Jouerez-vous ainsi une carte faible lors d’un défi vital, en prévision de son échange ? Ou en utiliserez-vous une forte dans l’espoir que votre opposant s’attendra à ce que vous l’échangiez ? D’une manière ou d’une autre, la capacité d’Olenna vous permet de vous installer confortablement et de vous réjouir des migraines causées à l’ennemi, et elle pourrait même vous placer en meilleure position lorsque vous proposez une trêve.

De la même manière, la capacité de Leader de Margaery Tyrell vous permet de propager votre influence même lorsque vous appartenez au camp perdant d’un défi, décourageant ainsi vos adversaires de recourir à l’hostilité. En outre, elle peut même octroyer à Margaery un accueil chaleureux dans n’importe quelle Maison à laquelle vous apportez votre soutien. Puisque vous n’avez pas besoin d’être un joueur actif pour la déclencher, cette capacité dissuade vos opposants d’ouvrir les hostilités – même contre vos amis.

Enfin, bien que Mace Tyrell ne soit pas le membre le plus brillant de sa Maison, sa capacité de Leader participe à la subtilité avec laquelle cette famille aborde les défis. En déléguant l’utilisation de la carte Maison à votre allié lors d’un défi, Mace Tyrell double, triple ou même quadruple réellement le nombre de cartes disponibles pour vos alliés et vous. Au final, vous les conservez toutes pour des défis à venir, lorsque vous serez plus près de Port-Réal et aurez davantage besoin d’elles.

Feu et Sang

Derniers mais pas des moindres, les Targaryen attendent leur heure à Essos, prenant des forces en prévision du moment où ils traverseront le Détroit et reprendront Port-Réal dans un déluge de feu et de sang.

Bien que les différentes capacités des cinq Leaders de la Maison Baratheon puissent sembler emprunter des chemins diamétralement opposés, toutes ne tendent que vers une parie longue visant directement le Trône de Fer.

  • Même l’Irritable Viserys Targaryen devient une force dotée d’une incroyable résolution au fil du temps – forgeant lentement mais régulièrement des alliances selon son gré, ou se débarrassant de ceux qui lui refusent leur pouvoir.
  • Bien qu’il soit difficile d’accuser Khal Drogo de planification à long terme, quiconque accumule suffisamment de victoires peut gagner un montant notable de pouvoir, en particulier s’il transforme ses otages en source de pouvoir au moment adéquat en utilisant la carte Maison La Voie Dothraki.
  • Bien sûr, nul n’est plus reconnaissable chez les Targaryen que la Mère des Dragons, Daenerys. Dans Le Jeu des Trônes, sa capacité résume parfaitement les objectifs de sa Maison : développer sa propre force en vue d’un affrontement inévitable et irrésistible contre les autres Grandes Maisons. En attendant d’avoir gagné son 5e pouvoir, la Force Vive de Daenerys lui octroie 8 bonus de pouvoir dans n’importe quel défi. De plus, tout point d’influence que son adversaire a placé de son côté ne servira que d’Inspiration pour élever Daenerys toujours plus haut.

Brandissez vos Bannières

Quelle Maison soutiendrez-vous ? Chacune d’elles – et chaque Leader – possède son propre style de jeu dans Le Jeu des Trônes, ce qui signifie que l’ambiance et les intrigues de vos parties seront constamment renouvelées. Les seules constantes sont les morts, les prises d’otages et les trahisons inévitables !