ES · FR
 
Horreur à Arkham LCG

Du Concept à la Réalité

Matt Newman présente un investigateur inédit

« Parfois, la vie vous met face à un choix : accepter votre triste sort ou vous battre pour ce que vous êtes et ce en quoi vous croyez. »
- Calvin Wright

Depuis toujours, le monde d’Horreur à Arkham réunit des personnes issues de différents milieux, qui s’allient dans une cause commune pour dévoiler les mystères de l’univers mais aussi protéger notre planète de créatures terrifiantes et de dieux vengeurs qui menacent notre réalité. Au fil de l’histoire du JCE, les joueurs ont eu l’opportunité d’incarner leurs personnages favoris des autres gammes de l’univers Horreur à Arkham. Dans La Civilisation Oubliée, ils peuvent se mettre dans la peau de cinq investigateurs qui apparaissent pour la première fois dans ce jeu. Ursula Downs a été la première à rejoindre l’aventure dans notre annonce du cycle, après quoi nous avons rencontré Leo Anderson et Finn Edwards dans notre dernière preview. Mais sur la liste des membres de l’expédition, un nom ne vous sera peut-être pas familier : celui de Calvin Wright.

Calvin est un investigateur presque inédit dans l’univers Horreur à Arkham, puisqu’il n’a fait qu’une brève apparition en tant qu’invité d’honneur dans un événement il y a très longtemps et qu’il s’apprête à revenir dans Le Signe des Anciens : Présages du Pharaon. Cet homme est hanté par de sinistres visions, et une seule personne peut nous offrir un véritable aperçu de ce personnage nouveau venu à Arkham. Aujourd’hui, Fantasy Flight Games est heureux de recevoir le concepteur Matt Newman, qui nous détaille la création de Calvin Wright et la manière dont cet innocent maudit s’intègre dans la campagne de La Civilisation Oubliée !

La Naissance du Damné

Nous sommes ravis de vous annoncer que Calvin Wright, un investigateur nouvellement introduit dans l’univers Horreur à Arkham, fera son apparition dans le JCE dès la prochaine extension La Civilisation Oubliée ! Aujourd’hui, j’aimerais vous donner l’occasion de jeter un coup d’œil en coulisses en vous parlant de la conception de Calvin, de ses origines et de certains défis qu’il nous a fallu surmonter pendant le processus de création.

Il y a plusieurs années, Calvin est apparu en tant qu’investigateur promotionnel lors d’un événement pour Horreur à Arkham : le Jeu de Plateau. La plupart des joueurs n’ayant jamais eu la chance de jouer avec lui, nous tenions vraiment à l’ajouter à la liste officielle des investigateurs qui peuplent toutes nos gammes affiliées à cet univers. Nous avons décidé de saisir l’opportunité d’étendre l’histoire de Calvin, ainsi que les thèmes du sacrifice et de l’altruisme qui le rendent unique parmi tous les investigateurs.

Étant damné par le Mythe et assailli de tous côtés par le danger, Calvin incarne l’archétype du Survivant dépourvu de toute arme sinon de son courage, et poussé par son désir de protéger celui qu’il aime. Bien que la générosité dont il fait preuve ait pu l’entraîner dans les rangs des Gardiens, nous souhaitions nous assurer que Calvin dispose d’une capacité utile dans les parties en en solo comme en multijoueurs ; ainsi, nous avons décidé de moins nous concentrer sur son côté martyre et davantage sur la malédiction dont il est victime. Avec cette consigne à l’esprit, presque toutes les versions que nous avons conçues de lui commençaient par la même phrase : « Plus les choses empirent, plus Calvin devient fort. » Celle-ci va comme un gant aux thèmes généraux de la classe des Survivants, et il se trouve qu’elle correspond aussi parfaitement à l’illustration et au texte d’ambiance de Calvin.

Notre première version de cet investigateur était très liée aux faiblesses. Sa capacité lui bénéficiait à chaque fois qu’il en piochait une, et ses cartes spécifiques incluaient plusieurs exemplaires d’une faiblesse assez insipide. L’idée était que Calvin soit condamné à piocher sans cesse un grand nombre de cartes Faiblesse, mais que sa capacité compense cet inconvénient. Bien que fascinante, cette version a été abandonnée assez tôt dans le processus de création ; d’abord parce que nous sentions que les joueurs ne voudraient jamais piocher des faiblesses (ce qui irait à l’encontre des thèmes du jeu), mais surtout car la capacité de Calvin corrigeait tout juste la sanction causée par la possession d’un grand nombre de faiblesses (ce qui donnait l’impression qu’il n’avait aucune force réelle). Bien que nous puissions éventuellement reconsidérer l’idée d’un investigateur axé sur les faiblesses, cette version-là ne fonctionnait pas et nous avons donc essayé autre chose.

La deuxième mouture de Calvin lui permettait de gagner en puissance pour chaque carte dans sa zone de menace. Ce concept était solide, mais son application a provoqué des situations plutôt étranges. Lorsqu’il était engagé avec un ennemi, Calvin obtenait par exemple un bonus à ses compétences et s’en servait pour combattre ou échapper à cet ennemi, perdant ensuite ce bonus. Ceux octroyés aux autres compétences (comme l’Intelligence) étaient alors généralement perdus. D’un autre côté, Calvin avait ainsi des interactions étranges (et parfois assez puissantes) avec certaines cartes Traîtrise. Par exemple, une faiblesse telle que Endetté (L’Héritage de Dunwich, 37) ne quitte jamais votre zone de menace, ce qui offrait donc à Calvin un bonus permanent. Bien que nous n’ayons pas choisi d’utiliser cet effet avec Calvin lui-même, nous nous sommes inspirés de cette version de lui afin de l’intégrer à la carte Survivant « Pas sans Combattre ! » (Sous les Étoiles Noires, 272).

Nous avons remarqué que le plus amusant dans ces anciennes moutures de Calvin était le concept selon lequel ses compétences étaient au départ plus faibles que d’habitude, et s’amélioraient avec le temps. Cela nous a conduits à la dernière version de cet investigateur, celle qui est incluse dans La Civilisation Oubliée. De même que la fatalité, les dégâts et l’horreur servent souvent à indiquer à quel point un investigateur est près d’être vaincu. Par conséquent, si Calvin doit gagner en force à mesure qu’il approche de la défaite, il va de soi que cela dépende des dégâts et des horreurs qu’il subit. Cette redoutable capacité compense ses compétences de départ et ses valeurs de vie et de santé mentale, toutes extrêmement faibles.

Cette version de Calvin s’est révélée être la plus amusante à jouer et à partir de laquelle construire des decks. Elle met les joueurs au défi de trouver des moyens d’améliorer les compétences de cet investigateur tout en restant en vie, ou de tirer parti de ses compétences de départ insuffisantes. Ce n’est pas un hasard si ses valeurs de « 0 » lui permettent d’attribuer des cartes comme Se Montrer à la Hauteur (Du Sang sur l’Autel, 192) pendant la plupart des tests de compétence, et de réagir en cas d’échec à un test avec des cartes telles que « Regardez ce que j’ai Trouvé ! » (Boîte de Base, 79) ou le tout nouvel événement Coup de Bol (La Civilisation Oubliée, 34) pour les Survivants. Nous avons fini par découvrir que les joueurs incarnant Calvin se scindaient entre deux types de decks différents : il y avait d’un côté ceux qui prenaient des risques et subissaient autant de dégâts, d’horreurs et de traumatismes que possible pour améliorer les compétences de Calvin, et de l’autre ceux qui se réservaient pour la suite du scénario en tirant parti des cartes Survivant « perdre pour mieux gagner » très tôt dans la partie.

L’observation de ces styles de jeu a conduit à la création des deux cartes spécifiques à Calvin. Son soutien Jusqu’à la Fin des Temps (La Civilisation Oubliée, 15) a été conçu pour aider cet investigateur à subir davantage de dégâts et d’horreurs tout en conservant ses valeurs actuelles de vie et de santé mentale. Il s’agit d’une carte simple et bon marché qu’il est facile de jouer, bien qu’elle dispose d’un effet unique qu’aucune autre carte ne possède : la capacité de subir des dégâts et horreurs directs.

Puisque nous adorons que les faiblesses spécifiques interagissent directement avec les capacités des investigateurs, il fallait que celle de Calvin lui inflige des dégâts ou des horreurs afin de représenter une épée à double tranchant qui le blesse et l’aide tout à la fois. Nous avons cependant décidé de ne pas pousser plus loin ; en effet, les joueurs se montraient souvent téméraires avec Calvin puisque les défaites et les traumatismes qu’il subit ne font que le rendre plus fort dans les scénarios à venir. Ainsi, Voix du Messager (La Civilisation Oubliée, 16) est devenue la première faiblesse du jeu qui inflige directement des traumatismes à un investigateur. Elle est toujours à double tranchant, mais désormais elle peut réellement influer sur le cours d’une campagne en 8 scénarios !

Enfin (et surtout), nous devions déterminer les exigences de construction du deck de Calvin. Je voulais que ce dernier soit un investigateur mono-classe qui ne puisse compter que sur les cartes Survivant pour mettre l’accent sur les thèmes qu’il incarne. Mais selon moi, un trait particulier sur certaines cartes Événement représentait vraiment la personnalité de Calvin : Esprit. Ces cartes matérialisent le courage et la résolution d’un investigateur, et nombre d’entre elles possèdent déjà une synergie incroyable avec la capacité de Calvin. Par exemple, utiliser un Sort de Protection (Boîte de Base, 65) pour annuler un effet de révélation et subir une horreur lui permet d’accroître ses compétences mentales. De même, se lancer dans un Sauvetage Héroïque (Les Échos du Passé, 106) pour engager un ennemi sur le point d’attaquer l’un de ses compagnons oblige cet adversaire à s’attaquer à lui, améliorant ses propres compétences au passage. Quant à la défaite ? Calvin peut utiliser « Je Fiche le Camp ! » (L’Express du Comté d’Essex, 151) pour abandonner sans subir de traumatisme, ou encore « On se Reverra en Enfer ! » (Le Spectre de la Vérité, 189) afin d’emporter quelques monstres avec lui dans la tombe. Il subira évidemment un traumatisme physique dans l’action, mais cela ne fera que raffermir sa résolution.

J’espère que vous avez apprécié cet aperçu du processus de création d’un investigateur dans Horreur à Arkham LCG. Calvin est très vite devenu mon favori, et j’ai hâte de voir quels combos et stratégies les joueurs mettront en œuvre lorsqu’ils incarneront cette âme damnée !

Esprit Indomptable

Merci, Matt ! Calvin Wright fera son entrée dans le jeu au coude à coude avec les 4 autres courageux investigateurs de La Civilisation Oubliée, où ils vivront l’aventure de leur vie. Calvin découvrira-t-il ce qui déclenche ses visions et parviendra-t-il à les empêcher de se réaliser ? Rejoignez l’expédition, entrez dans la peau d’un investigateur encore inédit dans l’univers d’Arkham, et apprenez quels secrets attendent le damné au cœur des ruines de La Civilisation Oubliée !


 

Plus de news