ES · FR
 
Le Seigneur des Anneaux LCG

En Route vers le Destin

Les scénarios de La Montagne de Feu

« Si c'était là une farce, elle serait trop amère pour provoquer le rire. Non, c'est le dernier coup d'un grand péril et, pour un côté ou l'autre, il amènera la fin de la partie. »
- Aragorn, Le Retour du Roi

Le roman « Le Retour du Roi » est un conte de fantasy aux proportions indéniablement épiques.

Au fil de ses pages, vous découvrirez des guerriers mortels engagés dans un combat contre des sorciers immortels. Vous y rencontrerez les armées du bien et du mal se préparant pour la bataille finale à la fin d’un âge. Et vous croiserez des héros plongés dans des conflits qu’ils n’ont aucun espoir de remporter mais qui les ébranlent tel un marteau forgeant une lame, les rendant ainsi plus authentiques et plus vifs à chaque coup.

À mesure que l’histoire approche de son apogée, les choix que doivent faire ces héros sont placés au premier plan – avant même les drames physiques qui les entourent.

Deux Hobbits luttent contre leur fatigue, leur courage limité et la pitié dont ils font preuve envers la créature difforme nommée Gollum tout en se faufilant au cœur du territoire ennemi – portant tout du long le fardeau de la relique la plus puissante et précieuse du monde.

Dans le même temps, les derniers et plus grands chefs du Gondor, du Rohan et des Peuples Libres marchent sur la Porte Noire, l’entrée nord des contrées adverses. Là-bas, ces héros n’espèrent pas gagner leur bataille contre les innombrables armées de l’Ennemi ; ils aspirent seulement à gagner tout le temps possible pour que leurs amis Hobbits accomplissent leur tâche.

Voici les événements que vous revisiterez en rejoignant Frodon Sacquet (La Montagne de Feu, 1) et Aragorn (La Montagne de Feu, 2) dans les trois nouveaux scénarios de cette ultime Extension de Saga !

La Fin d’un Âge. La Fin d’une Saga.

Dans « Le Retour du Roi », Frodon, Aragorn, Gandalf et les Peuples Libres finirent par prendre le dessus sur le Seigneur des Ténèbres et, avec la défaite de Sauron, la Terre du Milieu passa de son Troisième à son Quatrième Âge.

Bientôt, La Montagne de Feu vous permettra de vivre les luttes apocalyptiques de ce roman dans Le Seigneur des Anneaux LCG. Cette Extension de Saga est la 6e de la saga complète pour ce jeu et, bien que vous n’ayez pas besoin d’en avoir acheté d’autres pour pouvoir en profiter, les précédentes boîtes peuvent vous aider à surmonter les épreuves épiques qui vous attendent dans La Montagne de Feu.

Vos pérégrinations dans La Montagne de Feu commencent devant les portes de La Tour de Cirith Ungol.

Tout comme les autres Extensions de Saga du jeu, La Montagne de Feu s’inspire directement d’événements choisis dans « Le Seigneur des Anneaux » et les utilise comme base pour vos aventures. Ainsi, dans La Tour de Cirith Ungol, vous commencez à jouer sans le Porteur de l’Anneau – qui a été violemment enlevé par les Orques de Cirith Ungol. Il est de votre devoir – comme Sam Gamegie dans les romans – de contourner discrètement les Orques, de secourir Frodon et de vous enfuir au plus vite.

Tout au long de ce scénario, vous devrez subir une douleur aigüe pour rester hors de vue. Après tout, vous évoluez dans le foyer du Seigneur des Ténèbres et, si votre niveau de Menace devait augmenter, le regard furieux de Sauron se tournerait droit vers vous. Il vous faudra donc passer au plus vite Les Deux Veilleurs (La Montagne de Feu, 71) si vous espérez conserver un niveau de Menace assez faible pour éviter d’attirer une attention déplaisante sur vous.

Une fois vos héros de retour sur la route de la Montagne du Destin, vous aurez alors retrouvé votre chemin vers une conclusion épique, apocalyptique et Funeste au jeu !

Devenir un Héros

Il existe principalement deux manières de joueur au Seigneur des Anneaux LCG : en coopératif ou en solo. Vous pouvez choisir d’expérimenter l’une ou l’autre de ces options dans n’importe lequel des 3 différents modes de jeu : Standard, Facile ou Cauchemar. Toutefois, les Extensions de Saga vous présentent une autre manière de vivre vos aventures : elles les lient les une aux autres dans un Mode Campagne, en tant que chapitres divers d’un récit plus grand.

C’est ainsi que l’extension La Montagne de Feu pour Le Seigneur des Anneaux LCG vous offre un large éventail d’opportunités de jeu : en guise d’expériences coopératives ou solo, de scénarios indépendants ou les unes après les autres en Mode Campagne, et dans n’importe lequel des 3 niveaux de difficulté.

Pourtant, à la fin de votre périple et alors même que le mot-clé Funeste vous permet d’augmenter votre niveau de Menace jusqu’à « 99 », La Montagne de Feu utilise ses deux dernières aventures pour vous présenter un nouveau moyen d’expérimenter le jeu et sa capacité à recréer le drame, la tension et l’héroïsme de la Terre du Milieu inventée par Tolkien. Cette option finale est résumée dans les règles du Mode Multijoueurs Épique.

Certes, La Porte Noire s’Ouvre est le 2e scénario de l’extension et Montagne du Destin le 3e, mais tous deux sont conçus pour aller de pair et fonctionner ensemble. Après tout, les événements du « Retour du Roi » se déroulent simultanément et sont liés par un objectif commun, ainsi que par les personnages qu’ils suivent : les survivants des Neuf Compagnons, qui quittèrent la Dernière Maison Simple il y a si longtemps et sont à présent dispersés après avoir parcouru des milliers de kilomètres à l’ouest et au nord.

Mais ces événements sont trop différents pour être liés en un seul scénario, et toute tentative de les ajouter à la même quête reviendrait à faire bien peu de cas des épreuves épiques qu’endurent les protagonistes dans diverses circonstances. Comment pourriez-vous voir des hordes d’Orques, d’Uruks et de Trolls s’aligner pour affronter les armées du Gondor tout en ressentant la nécessité de rester hors de vue de Sauron en escaladant les pentes rocheuses de la Montagne du Destin ? Ces défis sont trop différents, les sets de rencontrent se doivent donc de l’être tout autant, et cela empêche ces événements d’être connectés au sein d’un même scénario.

Pourtant, ils sont également trop étroitement liés par l’arc narratif du « Retour du Roi » pour être totalement dissociés. Tolkien indique clairement que sans la décision d’Aragorn et de Gandalf d’affronter les hordes du Mordor à la Porte Noire – aux côtés de tous les Princes et Capitaines qui chevauchèrent avec eux –, l’œil de Sauron n’aurait jamais été détourné des petits pas de deux Hobbits s’aventurant dans son royaume.

Voilà pourquoi La Montagne de Feu introduit le Mode Multijoueurs Épique en tant que solution à ce dilemme.

En résumé, vous pouvez jouer les deux derniers scénarios séparément, et même en tant qu’aventures indépendantes. Mais dans ce dernier cas, La Porte Noire s’Ouvre occupe une place unique dans le jeu : vous ne pouvez pas remporter ce scénario. Vous êtes seulement capable de résister de votre mieux et de repousser les forces du mal aussi longtemps que possible jusqu’à ce que le dernier d’entre vous soit tombé. Si vous entreprenez cette aventure en mode indépendant, vous découvrirez qu’elle dispose d’une grande rejouabilité pour ce qui est de dépasser des objectifs personnels : êtes-vous capable de survivre un 7e round ? Ou un 8? Ou un 9? Mais dans le cadre de votre Campagne de Saga, vous réaliserez que chaque round où vous réussissez à repousser les Guerriers de Rhûn (La Montagne de Feu, 35) et les Trolls des Collines de Gorgoroth (La Montagne de Feu, 33) offre un round supplémentaire à vos Hobbits dans leur périple sur les pentes de la Montagne du Destin dans l’ultime chapitre de la saga.

En Mode Multijoueurs Épique, vous jouez ces deux chapitres simultanément et ressentez la tension qui augmente à mesure que l’un des joueurs progresse vers la Montagne du Destin pendant que les autres espèrent détourner L’Œil de Sauron (La Montagne de Feu, 82) aussi longtemps que possible, même s’ils savent que cela fera de chaque Ennemi en jeu une plus grande menace pour eux. De plus, forcer Sauron à avoir le regard rivé sur vous n’est pas chose aisée, ce qui vous oblige à augmenter votre Menace de 3 points à la fin du round – après l’avoir déjà augmentée normalement –, réalisant ainsi que le nouveau niveau d’élimination à 99 n’est pas aussi loin que vous l’espériez. D’ailleurs, ces Nazgûls du Mordor (La Montagne de Feu, 32) et leur coût d’engagement de 66 sont eux aussi plus proches que prévu.

Mais bien que ces aventures finales ne manquent ni de traîtrises ni d’ennemis – ni même de cartes Objectif thématiques et mortelles – pour s’avérer véritablement « épiques » en Mode Multijoueurs Épique, c’est certainement la partie « multijoueurs » qui se trouve la mieux renforcée.

Sans l’impression de communauté qui définissait en grande partie Le Seigneur des Anneaux, vous ne ressentez pas la même souffrance à chaque sacrifice que vos alliés ou vous-mêmes faites devant la Porte Noire. Le fardeau de responsabilités n’est plus le même : détruire l’Anneau Unique non seulement pour la cause du bien, mais également pour vos amis, votre famille, et tous ceux que vous aimez  et à qui vous voulez épargner la colère du Seigneur des Ténèbres.

En mettant vos aventures côte à côte, le Mode Multijoueurs Épique leur insuffle un nouveau sens : les nobles liens de l’amour, du respect, de l’amitié et du devoir qui changent des Hobbits en héros et des rôdeurs solitaires en rois véritables.

Vous Portez le Destin de la Terre du Milieu

Dans La Montagne de Feu, vos héros et vous accompagnes Frodon Sacquet lorsqu’il transporte l’Anneau Unique vers la Montagne du Destin et vos actions conduisent à son succès ou à son échec. Mais vous chevauchez aussi vers la Porte Noire aux côtés d’Aragorn, et vos actes déterminent combien de temps vous pourrez attirer l’attention du Seigneur des Ténèbres loin du seul être capable de détruire l’Anneau dont dépend le sort de la Terre du Milieu.

Vous vivez des temps sombres et éprouvants. Des temps où les héros doivent atteindre leur plein potentiel. Des temps funestes. Des temps épiques. Les heures déterminantes de la fin d’un âge.

Qu’adviendra-t-il lorsque vous vivrez ces événements dans La Montagne de Feu ? Quoi qu’il arrive, vous pouvez être sûr qu’il s’agira d’un hommage digne des plus grandes aventures de fantasy de tous les temps !


 

Plus de news