ES · FR
 
Les Demeures de l’Épouvante, 2nde Édition

Entrez dans le Manoir

Les Horreurs qui Hantent Les Demeures de l’Épouvante, 2nde Édition

Note : cet article contient des spoilers concernant les quelques premières minutes de Cycle de l’Éternité, le premier scénario des Demeures de l’Épouvante, 2nde Édition.

« C’est Eugène, le majordome de M. Vanderbilt. Je… je ne savais pas qui appeler. La police me croit fou. Il se passe des choses étranges ici. Je m’inquiète pour mon maître, je crois qu’il est en danger. Par pitié, aidez-moi. »

À notre arrivée, nous croisâmes plusieurs voitures et véhicules. Bien que le majordome n’ait pas mentionné d’événement, M. Vanderbilt a l’habitude de recevoir des invités et je ne fus donc pas surpris par cette vision. Ce qui m’étonna en revanche, ce fut le silence surnaturel qui régnait sur les lieux.

Comme la voiture s’immobilisait, nous en sortîmes prudemment – Rita, Agatha et moi-même. En dépit du calme étrange de l’endroit, rien ne semblait sortir de l’ordinaire. Du moins, pas depuis l’extérieur. Nous approchâmes de la porte, Agatha en tête. Elle toqua délicatement  tandis que Rita se trémoussait d’un pied sur l’autre. Nous attendîmes quelques secondes, pourtant la porte resta close. Agatha s’apprêtait à frapper de nouveau mais Rita se pencha devant elle et appuya sur la poignée. La porte s’ouvrit.

Rita pénétra dans le manoir, Agatha la suivant à contrecœur. J’observai les alentours et remarquai une planche posée contre le mur. Pensant qu’elle pourrait être utile si nous rencontrions quelque difficulté, je ramassai le morceau de bois, poussai un soupir et entrai à leur suite. Placez vos figurines d’investigateurs comme indiqué.

Explorer le Manoir – Phase d’Investigateur

Le vestibule était lui aussi étrangement calme. Les murs étaient tapissés de portes, et un couloir s’étirait devant nous pour disparaître sur la gauche. Nous ne pouvions pas voir où il menait. Placez un pion Vue comme indiqué.

En examinant les murs de l’entrée proche, un grand tableau du ciel nocturne attira immédiatement mon attention. Ignorant les papiers disséminés sur ma gauche, j’approchai de la peinture et m’appuyai sur la planche, curieux d’étudier de plus près les silhouettes visibles qui parsemaient le paysage. J’aspirais à devenir acteur dans ma jeunesse mais, depuis que j’avais abandonné le théâtre, je trouvais beaucoup de réconfort dans les autres arts. Toutefois, ce tableau me perturbait. Je me rappelai mes études en scrutant les étoiles, réalisant soudain que l’alignement des planètes ne ressemblait à aucun de ceux existant dans le ciel cette nuit. Baissant les yeux en quête d’un titre, je ne découvris qu’une plaque… « En mémoire de Lilith Vanderbilt. » La prise de conscience me frappa brutalement… Gagnez 2 Indices.

Pendant que je me perdais dans la peinture, Rita avait commencé à remonter le couloir, curieuse de savoir ce qui se trouvait un peu plus loin. Lorsqu’elle atteignit la fin de la galerie, elle se pencha en avant et observa l’angle du mur avant de se retourner vers nous en secouant la tête : rien de très intéressant. Tandis qu’elle se détournait pour revenir sur ses pas, une porte particulière attira son attention et, sans se poser de questions, elle l’ouvrit et disparut dans la pièce. Vous pouvez vous déplacer de 1 case dans la zone explorée.

Je secouai la tête et tentai de la suivre, mais nous entendîmes alors un vacarme originaire de la première porte du couloir – des cris, ainsi que des bruits de pots et de casseroles. Intrépide et toujours en quête d’informations complémentaires, Agatha s’engouffra par la porte avant que je n’aie pu l’en empêcher. J’entendis un halètement… un claquement… et un crissement. Vos mains se referment sur un objet long et acéré, que vous enfoncez dans le corps de la créature.

L’Horreur Chasseresse – Phase de Mythe

La peur me submergea lorsque des cris retentirent à la fois de la pièce dans laquelle Agatha avait disparu et de celle, dans mon dos, où était entrée Rita. Je fis volte-face pour observer la porte en face du tableau, et vis Rita examiner frénétiquement la salle avec un masque de terreur sur le visage. Je ne pouvais distinguer ce qui la hantait mais elle semblait revenir à elle, respirant difficilement et ayant vraiment l’air de s’interroger sur ce qu’elle venait de rencontrer. Rita Young subit 1 Horreur face cachée.

Sans cesser de réfléchir, je me retournai et me précipitai dans la cuisine. Je pouvais apercevoir Agatha aux prises avec un monstre gluant. Le corps serpentin de la créature s’étirait presque jusqu’au plafond, et ses ailes étaient si immenses qu’elles obstruaient toute la lumière émanant des appliques derrière elles. À travers l’obscurité, je distinguai cependant qu’Agatha l’avait déjà blessée. La bête se jeta pourtant sur elle, griffes en avant, ses longues dents découvertes. Agatha tenta d’esquiver l’attaque mais son corps se tordit de manière anormale et elle tomba au sol, un instant avant que je ne sois témoin de la transformation diabolique de la créature. La chose se tortilla comme si elle était à l’agonie, ses griffes s’ouvrant et se fermant jusqu’à ce que sa gueule se fende et soit déchirée en deux, révélant un nouveau monstre gluant et frétillant à l’intérieur de la créature.

Pas Sans Combattre – Phase d’Investigateur

Je me ruai dans la salle à manger où Agatha luttait pour rester debout, la détermination brillant dans ses yeux tandis qu’elle fixait le monstre. Elle leva la main pour frapper à nouveau la bête, mais elle avait atteint la limite de ses forces et son attaque échoua sans faire aucun dégât. Agatha plongea hors d’atteinte de la créature, réalisant qu’elle ne pourrait plus attaquer tant qu’elle n’aurait pas été soignée, et commença à lancer un sort Rempart de Chair. Le membre semble absorber l’impact de votre attaque.

Levant la planche au-dessus de ma tête, je chargeai et l’abattis aussi fort que possible sur ce qui me paraissait être le point faible de la bête. Malgré sa puissance, le coup ne fut pas suffisant pour terrasser l’horreur. Tandis que j’envisageais de frapper à nouveau ou de me précipiter vers le couteau posé sur la table dans son dos, Rita s’engouffra dans la pièce et courut droit vers elle. Elle lui fit perdre l’équilibre et, dans une ultime attaque, réussit à éliminer l’Horreur Chasseresse. Au son du râle final du monstre, le vieil homme sort prudemment de sa cachette dans la cuisine.

« Vous êtes arrivés juste à temps ! Merci infiniment de m’avoir sauvé. Mon nom est Eugène, nous nous sommes parlé plus tôt dans la journée. J’ai entendu des bruits venant de la cour, mais la porte est verrouillée ! Je pense que quelque chose de terrible s’apprête à se produire. »

Agatha, Rita et moi-même n’avions à ce moment-là aucun doute à l’esprit sur ce que nous devions faire. Cet endroit recelait bien plus de secrets que nous ne l’avions cru, et nous ne partirions pas avant d’avoir découvert la vérité concernant ce lieu maudit.

Ce n’est Que le Commencement

Voici un simple avant-goût des histoires, mystères et monstre que vous pourriez rencontrer au cours de vos investigations dans Les Demeures de l’Épouvante, 2nde Édition. Marquez la ville maudite d’Arkham de votre empreinte dans vos efforts pour la sauver des désastres et du surnaturel. Précommandez vite votre exemplaire, car la sortie de cette nouvelle édition approche à grands pas !


 

Plus de news