ES · FR
 
Le Trône de Fer LCG 2nde Édition

Épines Cachées

Aperçu de la 4e extension Deluxe pour Le Trône de Fer LCG

La vieille dame se mit à sourire de ses mille rides. « Nous avons beaucoup d’araignées parmi nos fleurs, à Hautjardin. Tant qu’elles se tiennent à carreau, nous leur laissons filer leurs petites toiles, mais qu’elles viennent sous nos pieds, nous marchons dessus. »
- Georges R.R Martin, Les Brigands

Une démonstration de chevalerie et d’honneur, peut impressionner les plus naïfs, et pour la Maison Tyrell, c’est une façade ô combien utile. Cela permet de s’assurer l’amour du peuple, et que les rivaux politiques ne se méfieront pas -  mais sous la surface, les Tyrell sont aussi sournois que la Maison Lannister ou la Maison Martell. Ils ont juste appris à mieux le cacher.

L’extension deluxe La Maison des Épines pour Le Trône de Fer : Le Jeu de Cartes apporte de nouvelles options pour la Maison Tyrell. Lors de notre dernière preview, nous avions porté notre attention sur les Chevaliers de la Maison Tyrell et comment provoquer votre adversaire en joute pouvait vous mener à la victoire. Aujourd’hui, nous nous tournons vers les techniques plus insidieuses que les Tyrell comptent dans leur arsenal, et comment les intrigues fleurissent dans La Maison des Épines !

Un Stratagème Sournois

Les manigances faites dans l’ombre peuvent sembler étrangères aux valeurs de chevalerie dont l’étalage est fait lors des tournois, mais les Tyrell sont tout aussi préparés à un affrontement de mots, que d’épées. En réalité ces deux mondes sont loin d’être aussi différents qu’un esprit innocent pourrait le croire. Tout peut arriver lors d’une bataille – un échange de moqueries peut, tout comme une joute ou une mêlée, être le meilleur sol dans lequel pousseront les plus sombres intrigues.

La Maison Tyrell compte peu de membres plus aptes à manipuler les courts qu’Onella Tyrell. En tant que mère de Mace Tyrell et matriarche de la famille, elle possède la présence et l’autorité nécessaire pour agir dans les coulisses, orchestrant les ambitions de toute la Maison et déplaçant les membres de sa famille comme des pions sur un échiquier.

Dans le jeu de cartes, la nouvelle version de La Reine des Épines (La Maison des Épines, 4) peut donner corps à vos machinations en vous donnant exactement l’événement dont vous avez besoin dans n’importe quelle situation – une fois inclinée, vous pouvez défausser une carte Événement de votre main et fouiller votre deck pour y prendre n’importe quel événement, le révéler et l’ajouter à votre main. En somme, La Reine des Épines vous invite à transformer un de vos événements en un autre événement de votre deck – et cela peut être un outil très puissant.

Peut être faites-vous un défi d’intrigue avec La Reine des Épines. Votre défi aurait certainement plus d’impact si vous pouviez vous assurer d’avoir Larmes de Lys (Boite de Base, 44) pour tuer un des personnages de votre adversaire. Ou peut être savez-vous que Dracarys ! (Boite de Base, 176) est une menace, et vous chercherez votre deck pour y trouver Le Jugement de la Main (Boite de Base, 45). Ou alors vous pourriez préparer un futur défi en attrapant La Rose de Lady Sansa (La Route de Winterfell, 24). Lorsque vous ajoutez le mot clé Perspicacité de La Reine des Épines pour reconstituer votre main, vous pouvez menacer votre adversaire avec des Événements à la demande.

Il existe beaucoup d’vénements puissants à piocher, qu’ils soient neutres ou loyaux à la Maison Tyrell, mais La Rein des Épines a une affinité particulière avec son événement de prédilection, Épines cachées (La Maison des Épines, 24). Épines Cachées force tout simplement votre adversaire, à choisir et défausser deux cartes de sa main si vous gagnez un défi d’intrigue par cinq FOR ou plus – ce qui réduira la main de votre adversaire comme le ferait Gardiens de l’Ouest (La Route de Winterfell, 30). La différence est que si vous contrôlez La Reine des Épines, vous pouvez immédiatement replacer Épines Cachées dans votre main au lieu de la défausser. Avec La Reine des Épines et Épines Cachées ensemble, vous pouvez détruire la main de votre adversaire et la vaincre à nouveau dès qu’il la reconstitue.

L’Émissaire de la Grand-Tour (La Maison des Épines, 11) vous donne encore plus de moyen de profiter au mieux de vos événements une fois que vous les avez joués. Ce personnage peut être introduit dans la partie par une Embuscade et dès qu’il l’est, vous pouvez choisir un événement dans votre pile de défausse. Jusqu’à la fin de la phase, vous pouvez jouer cet événement une fois, comme s’il était dans votre main. Peut être voudrez-vous menacer un puissant événement comme Passé au fil de l’Épée (Boite de Base, 41), en forçant votre adversaire à le contourner ? Ou peut être préférerez-vous avoir une copie du Jugement de la Main dans la votre, au cas où. Quoi qu’il en soit, l’Émissaire de la Grand-Tour est très utile – et l’effet de son « introduction » dans la partie, fonctionne à merveille avec Culpucier (La Vengeance d’Oberyn, 98).

Bien qu’ils aient les effets les plus « flashy » et les plus surprenants du jeu, les événements ne sont pas les seuls tours que les serviteurs de la Maison Tyrell emploient dans cette guerre politique dissimulée qui se tisse tout au long de l’histoire du Trône de Fer. Une autre marque de fabrique des Tyrell est leur faculté à évincer des défis ceux qui s’opposent à eux – en les éloignant grâce à des cartes comme Hautjardin (Boite de Base, 192) ou Pêche Offerte (Les Fantômes d’Harrenhal, 84). Ce thème profite également du soutien de La Maison des Épines, à commencer par Mestre Ballabar (La Maison des Épines, 14).

Dans la plupart des circonstances, Mestre Ballabar ne participera pas à vos défis. Au lieu de cela il restera en arrière, à attendre de pouvoir aider vos autres personnages à réussir leurs défis. Sur Mestre Ballabar, on peut lire, « Action : lors d’un défi dans lequel vous contrôlez un personnage participant, inclinez Mestre Ballabar pour choisir un personnage avec la FOR la plus basse parmi les personnages participants. Redressez ce personnage et retirez-le du défi. » Avec le penchant de la Maison Tyrell pour les augmentations de FOR, votre adversaire devra engager un nombre important de personnages s’il espère gagner le défi.

Enfin, vous pouvez acquérir un effet similaire avec Reine des Sept Couronnes (La Maison des Épines, 20). Cet attachement peut être donné à n’importe laquelle de vos Ladies, et à partir de là, votre adversaire ne sera plus confronté qu’à des décisions compliquées lors des défis. En effet, à n’importe quel moment, vous pouvez relever le personnage attaché et le retirer du défi pour choisir un autre personnage participant, le relever et le retirer lui aussi du défi ! Que vous utilisiez ceci pour contrecarrer un puissant attaquant comme Ser Gregor Clegane (La Paix du Roi, 49), ou pour feinter votre adversaire en retirant  vos personnages après que les siens ne se soient défendu, Reine des Sept Couronnes introduit un niveau de manipulation sans précédent dans les défis.

Le Pouvoir Derrière le Trône

Quand une démonstration de force manifeste n’est pas suffisante, les Tyrell n’hésitent pas à se tourner vers les intrigues. Notre prochaine preview fera le détail sur la carte de champion neutre créée par Ryan Jones, inclus dans cette extension.


 

Plus de news