ES · FR
 

FFG et le Futur du Jeu de Rôle

Entretien avec le Leader de EDGE STUDIO JdR

Edge : Bonjour Sam, ravi de te rencontrer et merci d’avoir accepté de répondre à certaines questions, car très peu de gens te connaissent en France. La première question est donc : quel est ton poste, quel est ton travail ?

Sam : Bonjour à tous ! Je suis donc le nouveau gestionnaire des gammes jeux de rôle pour EDGE STUDIO ! Cela signifie essentiellement que je suis responsable du développement des collections existantes comme des prochaines. Je supervise une équipe d’auteurs, de designers et de rédacteurs qualifiés, et travaille aux côtés de l’équipe de graphisme et d’illustrations incroyablement talentueuse d’Edge pour créer des ouvrages absolument magnifiques.

Jusqu’à récemment, j’étais le gestionnaire des jeux de rôle pour Fantasy Flight Games. Donc, à certains égards, mon nouvel emploi est très similaire à mon ancien travail. Cependant, chez Edge, nous allons créer des jeux pour le monde entier, donc je m’attends à ce que mon objectif soit beaucoup plus international qu’il ne l’était chez FFG.

Notre objectif chez Edge est de continuer l’excellent travail auquel j’ai eu le privilège de participer ces dernières années, tout en explorant de nombreux et passionnants projets sur lesquels, honnêtement, j’ai hâte de commencer !

Edge : Maintenant que nous avons une meilleure compréhension de tes attributions, peux-tu nous expliquer ton parcours ?

Sam : J’ai passé toute ma vie d’adulte au Minnesota, dans la partie la plus septentrionale du centre des États-Unis que nous appelons « le Midwest ». C’est un peu comme le Canada, mais avec moins de poutine* !

* Plat typiquement québécois, sans doute noté E en nutriscore : frites, fromage en grains et sauce brune.

J’ai fait mes études dans le journalisme écrit et les premières années de ma vie professionnelle ont été consacrées à travailler pour un journal local en tant que journaliste et rédacteur en chef. Quelque temps plus tard, j’ai vu une petite société de jeux nommée Fantasy Flight Games qui cherchait un relecteur pour leurs manuels de règles et j’ai décidé de changer de carrière.

Je pense que j’étais la trentième ou la quarantième personne à être embauchée chez FFG. J’ai fini par m’asseoir à une table pliante dans l’entrepôt pendant les deux premières semaines, car ça manquait de bureaux. Je n’avais pas non plus d’ordinateur ; mon patron m’a remis une boîte avec des stylos rouges et une impression de trois cents pages d’un manuscrit et m’a dit de « commencer la relecture ».

Ce manuscrit s’est avéré être le premier livre de Dark Heresy développé et produit par FFG, Disciples of the Dark Gods. J’aime à voir cela comme un signe, car alors que j’ai passé plus d’une décennie chez FFG, je travaillais presque toujours sur des JdR sous une forme ou une autre.

Finalement, alors que le jeu de rôle Warhammer 40 000 commençait à décoller, j’ai été transféré à temps plein dans l’équipe JdR. J’ai passé les six années suivantes à créer des jeux dans « la sombre obscurité du futur lointain », et j’ai finalement pu travailler dans « une galaxie très, très lointaine » en créant des jeux de rôle Star Wars comme Edge of the Empire and Force et Destinée.

Au cours des cinq dernières années, j’ai été responsable du département JdR et j’ai travaillé avec une grande équipe pour produire des jeux comme Genesys, La Légende des 5 Anneaux et les Fins du Monde. Ces derniers étaient particuliers, car il s’agissait de la version anglaise de jeux de EDGE STUDIO Espagne.

Edge : Es-tu joueur depuis longtemps, et en particulier de jeux de rôle ?

Sam : J’ai commencé à me lancer dans les jeux de plateau quand je suis allé à l’université. Là, j’ai rencontré certains de ceux qui sont devenus des amis de longue date et j’ai commencé à jouer à D & D et aux jeux de figurines Warhammer 40 000 et Warhammer Fantasy. Ce fut le début de mes deux amours de jeu ; jeux de figs et JdR. C’est finalement devenu très pratique, car j’ai toujours assez de figurines pour mes campagnes de jeu de rôle !

Donc, je joue aux JdR depuis le début des années 2000, ce qui signifie que je peux dire que je les pratique depuis le début du siècle ! Mes premiers jeux étaient des variantes de D & D. En fait, le premier jeu que j’ai maîtrisé était Midnight (édité par FFG). J’aime à penser que cela m’a donné un avantage sur d’autres lorsque j’ai postulé chez eux !

Je continue de construire et de peindre des figurines Warhammer, mais mes goûts en matière de jeu de rôle se sont élargis. Je joue à beaucoup de jeux que j’ai créés, mais il y a beaucoup d’autres titres dans ma ludothèque.

Edge : Essayons un peu de voir l’avenir de certaines gammes. Les jeux de rôle FFG passant maintenant sous la supervision de EDGE STUDIO, peux-tu nous dire ce que vous préparez pour L5R?

Sam : Certainement ! Notre premier objectif est de continuer à faire des livres pour mettre en avant chaque Clan, et nous avançons bien. Nous travaillons sur notre prochain livre de clan, Writ of the Wilds, qui nous permet d’explorer les étendues sauvages et les temples de Rokugan, ainsi que de mettre en vedette le mystérieux et puissant Clan Dragon.

Au-delà des livres de Clans, disons simplement que nous avons des idées vraiment ambitieuses et savons vers quelle passionnante destinée nous menons le monde de Rokugan. Nous espérons que tout le monde appréciera le voyage !

Edge : Qu’en est-il de ce fameux Genesys, peux-tu nous en parler un peu ?

Genesys, c’est pour Generic System. C’est notre jeu de rôle universel. Le jeu utilise les mêmes mécaniques que le jeu de rôle Star Wars, mais a été modifié pour être plus ouvert et plus adaptable. Avec Genesys, vous pouvez apprendre un ensemble de règles, puis jouer à des jeux de fantasy, de science-fiction, de steampunk ou de nombreux autres univers. Vous n’avez pas à vous soucier d’apprendre un tas de nouvelles règles quand que vous lancez une nouvelle campagne.

Le jeu utilise un ensemble de mécaniques de jeu appelées Narrative Dice System, conçu par Jay Little. Le NDS est assez unique, car il utilise des dés spécialement conçus pour créer un large éventail de résultats basés sur l’aspect narratif. Dans de nombreux jeux de rôle, lorsque votre personnage décide d’essayer de faire quelque chose, vous utilisez les dés pour voir si votre personnage réussit ou échoue. Parfois, ils vous disent si votre réussite est particulièrement bonne ou échoue dramatiquement. Mais vos résultats sont toujours mesurés à l’aune de leur réussite ou échec.

Lorsque vous effectuez un test avec les dés narratifs, votre jet vous indique si votre personnage réussit ou échoue, mais ils vous disent également si votre action s’accompagne d’avantages supplémentaires ou de complications dangereuses. Ces « avantages » ou « menaces » ne sont pas liés à la réussite ou l’échec du test, vous pouvez donc vous retrouver avec six types de résultats différents à partir d’un seul lancer de dés. C’est ce système que l’on retrouve également dans la Légende des Cinq Anneaux.

Le cœur de Genesys est le livre de base. Il est assez petit par rapport à certains des autres livres de règles dont j’ai été responsable au fil des ans. Le premier tiers contient toutes les règles que vous devez connaître. Le second explique comment adapter les règles en fonction de l’univers dans lequel vous voulez jouer. Le dernier donne des conseils pour adapter les règles et de nombreuses options pour moduler la complexité de votre simulation.

L’un des avantages de Genesys est qu’il est conçu pour être facile à modifier. Nous expliquons comment toutes les règles fonctionnent, afin que les fans puissent l’utiliser pour créer leurs propres univers et les mécaniques de jeu qui en découlent. C’est vraiment sympa de voir combien de personnes ont adapté nos règles pour leur propre monde, ou pour un contexte qu’ils adoraient durant leur enfance.

Edge : Quels seront les premiers univers ? Et sur quels autres contextes travaillez-vous ?

Sam : Pendant que je travaillais pour Fantasy Flight Games, nous avons déjà commencé à explorer le premier des nombreux univers adaptés aux règles Genesys. Realms of Terrinoth transforme Genesys en un jeu de rôle médiéval fantastique, Shadows of the Beanstalk place Genesys dans l’avenir dystopique cyberpunk de notre jeu Android, et Secrets of the Crucible vous permet de jouer dans le décor de space opéra délirant de Keyforge.

Mais ce n’est que le début. Il y a beaucoup d’autres univers que nous aimerions explorer avec Genesys, et nous pouvons même revenir en arrière et créer plus d’histoires dans les univers que nous avons déjà visités !

Je ne devrais pas en dire trop, mais je pense que notre prochain arrêt sera dans le futur. Il peut y avoir de très belles histoires à raconter parmi les ruines des empires interstellaires. Après tout, « la paix est magnifique, mais la guerre est glorieuse ! »

Edge : Vous vous concentrez « uniquement » sur ces gammes anciennement chez FFG ou travaillez-vous sur de nouveaux projets ou d’autres gammes de jeu de rôle ?

Sam : Non, nous avons beaucoup d’autres nouveaux projets ! Je suis vraiment enthousiasmé par notre ressortie de Midnight en utilisant la 5e édition de D & D. Midnight est un décor incroyablement sombre et désespéré. Imaginez un monde de fantasy épique, avec des nains, des elfes et des humains qui se battent tous contre un dieu maléfique des ténèbres et ses légions. Maintenant, imaginez que les forces des ténèbres l’emportent...

Dans Midnight, cela fait 100 ans que la nuit est tombée, et les humains, elfes et nains ont été brisés et conquis. Ceux qui n’ont pas plié le genou sont chassés et se terrent. Les orques et les séides maléfiques des ténèbres règnent sur les terres. Vous incarnez des héros désespérés essayant de lutter contre la nuit, dans une lutte perdue d’avance. Combien d’entre nous ont lu Le Seigneur des Anneaux et se sont demandé ce qui se serait passé si Sauron avait gagné ?

Et pour moi personnellement, c’est vraiment génial de prendre le premier jeu de rôle que j’ai pratiqué et de l’adapter pour la 5e édition de D & D.

Mais ce n’est pas le seul projet sur lequel nous bossons en ce moment. Nous élaborons également deux suppléments pour L’Appel de Cthulhu que nous allons sortir en France et en Espagne. Le premier amène le mythe dans le plus célèbre port du sud de la France et vous permet d’explorer les sombres secrets qui se cachent sous le soleil de Marseille. Nous allons également publier une aventure inédite qui se déroule au Caire des années 1920. Elle a été écrite par le célèbre cinéaste espagnol Alex De La Iglesia, qui s’était fait remarquer avec des films détonants comme Action mutante, Le Jour de la bête ou son adaptation de Perdita Durango. Cette aventure portera sa marque si particulière et son humour… noir !

Edge : Merci beaucoup, Sam, que pouvons-nous te souhaiter pour l’avenir ?

Sam : De la chance et de la vitesse d’écriture ! Je suis vraiment excité d’avoir la chance d’aider à donner vie à ces jeux vraiment enthousiasmants. J’ai personnellement hâte de les avoir sur ma table et d’y jouer.


 

Plus de news