ES · FR
 
Star Wars : L’Ère de la Rébellion

Guide du MJ : PNJ Mémorable

Donner vie aux PNJ

« Ce sont mes amis, il faut que je les aide.»
— Luke Skywalker, L’Empire Contre-attaque

La vie et l’histoire des personnages se trouvent dans les détails. Les personnages sans détails sont comme des squelettes. Ils ont beau avoir une forme, ils sont morts. Ils ne peuvent pas bouger. Et on ne peut pas vraiment les différencier. Mais une fois qu’on leur a donné corps avec quelques détails, ils deviennent rapidement capables de nous émouvoir.

On reconnaît quelque chose de fondamentalement familier chez ce jeune fermier sur Tatooine qui rêve de rejoindre l’Alliance Rebelle pour échapper aux plaines arides de cette planète, et embarquer dans une aventure au milieu des étoiles. On aime Han Solo, non pas parce que c’est un contrebandier serviable et un pilote, mais parce qu’il a l’air sur de lui et parce qu’il se vante d’avoir accompli le raid de Kessel en moins de douze parsecs, alors que son transporteur modifié ressemble à un vieux tas de débris. Et la présence de Dark Vador nous emplit immédiatement de peur et de respect parce qu’une multitude de détails nous suggèrent son immense pouvoir : son imposante silhouette, sa démarche assurée, son casque masquant son visage, sa voix grave, son phrasé mesuré, et même l’étrange sifflement du système de survie de sa combinaison.

Les détails physiques sont importants, mais les défauts comportementaux et les relations entre les personnages le sont encore plus. Et tout comme ces détails nous ont aidés à nous attacher à tous ces personnages venant de cette galaxie lointaine, très lointaine, ils peuvent enrichir vos parties de L’Âge de la Rébellion, Aux Confins de l’Empire et Force et Destinée.

Peu importe ce qu’ils y font, vos sessions de jeux de rôle Star Wars™ seront mille fois plus divertissantes si vos personnages évoluent dans un univers peuplé de personnages en trois dimensions avec des vies, des défis et des désirs qui leurs sont propres.

Alors, comment remplir vos parties de PNJ (Personnages Non Joueurs) ? Telle est la question à laquelle notre invité Bryan Young va répondre dans cette analyse des jeux de rôles Star Wars™.

Comment Donner Vie aux Personnages

Lorsque vous vous lancez dans le défi de devenir le Maître du Jeu d’une des aventures préécrites d’un jeu de rôle Star Wars™, vous découvrirez que le casting des personnages est déjà prêt. Mais lorsque vous créez votre partie de bout en bout, vous devrez également créer ces personnages. Alors, comment inventer tous ces détails qui leur donneront vie ?

Lorsque je maîtrise une partie, j’aime trouver quelques détails aléatoires pour chacun de mes Personnages Non-Joueurs (PNJ), pour savoir exactement comment les jouer. Ce sont des détails simples et faciles à faire évoluer au fur et à mesure de leurs interactions avec les joueurs et de l’évolution de l’histoire.

Qui Sont-Ils ?

Il y a une partie que je maîtrise dans laquelle les joueurs peuvent interagir avec une mécanicienne. Évidemment pour la rendre plus « Star Wars™ », j’en ai fait une Rodian et je lui ai donné sa propre histoire. Je l’ai fait parce que je trouve que lorsque le PNJ a une vie propre toujours en mouvement dans l’arrière-plan du scénario, cela aide à rendre le monde plus tangible et réel.

Elle s’appelait Leota. Sa spécialité était les modifications que l’Empire considérait comme… illégales. Faux transpondeurs, armes illicites, boucliers supplémentaires, et même des appareils de camouflage. Tant que vous y mettiez le prix.

Je n’avais pas besoin de plus d’informations pour la première session où elle est apparue, mais j’avais dans un coin de ma tête l’idée que Leota devait de l’argent à quelqu’un et que quelques chasseurs de primes pourraient bien débarquer à un moment inopportun. C’est une idée que j’ai mise de côté au cas où j’aurais eu besoin d’une idée pour une prochaine session. À n’importe quel moment, si les personnages retournaient la voir, cette histoire pouvait les emmener dans une aventure très intéressante.

Peut-être qu’ils y auraient trouvé les chasseurs de prime en train de la menacer ? Ou peut-être que ces derniers l’auraient déjà enlevée.

Puis j’ai commencé à réfléchir aux relations qu’elle pouvait avoir avec les joueurs. Est-ce qu’elle leur faisait confiance ? Ou est-ce qu’elle craignait qu’ils lui attirent l’attention de l’Empire ? J’ai opté pour un mélange des deux.

Ces éléments m’ont donné assez de matière pour interagir avec les joueurs. Le plus gros de vos interactions avec vos PNJ se feront par improvisation, mais au moins vous saurez d’où ils viennent et comment les faire réagir.

Où Vont-ils ?

Ces quelques éléments bruts sont tout ce dont vous avez besoin pour créer chacun de vos PNJ : nom, apparence, rôle, motivation, relation avec les joueurs. Et lorsque vous aurez pris l’habitude d’apporter ce niveau de détails à vos PNJ, vous serez capable d’en créer des nouveaux en un instant.

Disons qu’un chasseur de primes se trouve dans la planque de la mécanicienne. À quoi ressemble-t-il ? Est-ce un Zabrak venu se venger ? Où s’agit-il d’un loyaliste Impérial travaillant pour le Moff du secteur ? Il y a peut-être un élément du passé d’un des personnages incarné par les joueurs qui pourrait se lier à ce personnage, ce qui redoublerait le danger de cette rencontre ?

Il ne vous reste qu’à trouver les réponses à ces quelques questions, et vous êtes parés :

  • Quel est le nom du PNJ ?
  • À quoi le PNJ ressemble t’il ?
  • Comment le PNJ opère t’il généralement ?
  • Que désire le PNJ ?
  • Qu’est ce que sa présence signifie pour les joueurs ?

Avec cela en tête, je garde toujours une liste de noms au cas où j’aurais besoin de créer un PNJ à la dernière minute. Rien ne brise la tension comme un Maître du Jeu devant s’arrêter en pleine partie pour retrouver le nom d’un personnage avec lequel les joueurs sont déjà en train d’interagir. Je note toujours dix ou quinze noms et les espèces correspondantes… juste au cas où. Cela fait partie des astuces de Maître du Jeu qui peuvent s’avérer très utiles.

Où les PNJ Peuvent-Ils Vous Emmener ?

Avec un peu de chance, ses astuces pour gérer les PNJ vous aideront à leur donner corps.

Il vous suffit de poser quelques questions et de créer assez d’histoire pour que vous, en tant que Maître du Jeu, puissiez improviser. Vous avez juste besoin d’en savoir assez sur vos PNJ pour aider vos joueurs à les visualiser, et les interactions seront d’autant plus naturellement.

 Une fois que vous aurez maîtrisé cela, vos parties seront encore plus excitantes et détaillées, et vos joueurs auront l’impression d’avoir été littéralement lachés dans une galaxie Star Wars™ où chaque passant a sa propre vie et histoire.

Quand il ne complique pas la vie de ses joueurs et de leur groupe de rebelles, Bryan Young est auteur, podcaster et joueur. Il écrit régulièrement sur Starwars.com et Star Wars™ Insider, et anime le podcast dédié à Star Wars™ : Full of Sith. Retrouvez-le sur Twitter : @Swankmotron


 

Plus de news