ES · FR
 
Le Seigneur des Anneaux LCG

Héros à la Porte de Rubicorne 2/3

Projecteur sur les héros du Seigneur des Anneaux LCG

 

« Je ne me fie pas à cette route depuis les nouvelles que vous nous avez données de Saroumane. Qui sait de quel côté servent maintenant les maréchaux des Seigneurs des Chevaux ?
- Qui sait, en effet ! » dit Gandalf. « Mais il y a un autre chemin, et pas par le col de Caradhras : le chemin sombre et secret dont nous avons parlé. »

- J.R.R. Tolkien, La Communauté de l'Anneau

Les héros de la Terre du Milieu entreprennent de grandes et périlleuses quêtes dans Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes, et la menace qui pèse sur eux grandit au rythme de leur progression vers le Seigneur des Ténèbres. Tout comme dans le récit de Tolkien, les héros doivent affronter  des terres sauvages et des mines traîtresses, pleines d'Orques, de Trolls et d'autres ennemis monstrueux.

L'un des premiers choix auquel un joueur devra faire face sera celui de ses héros. Dans la première partie de « Héros à la Porte de Rubicorne », Nate French nous a donné quelques-unes des raisons qui ont motivé la règle des 3 héros. Dans la plupart des cas, il serait insensé d'en choisir moins. Cependant, nous allons vous faire découvrir la genèse du mot-clé Secret et son importance pour votre Communauté de départ.

Futé et Secret

Dans un précédent article, nous avons survolé rapidement le mot-clé Secret et sa capacité à permettre au joueur d'accumuler rapidement des ressources. Les joueurs qui sauront garder leur menace sous la barre fatidique des 20 points pourront bénéficier d'effets à coûts réduits.

De plus, Secret ne vous permet pas seulement d’économiser des ressources : il offre aussi une toute nouvelle perspective concernant la construction de deck. Puisque le seul moyen de profiter de la réduction des cartes Secret est de débuter avec une menace de 20 ou moins, Secret vous invite à envisager une Communauté de 2 héros (voire même d’un seul !).

Aujourd'hui, Lukas Litzsinger, de développeur en chef du cycle Royaume de Cavenain, nous explique comment est née cette mécanique :

L'évolution du mot-clé Secret

« Même si les cartes Secret, introduites dans le cycle Royaume de Cavenain, peuvent être utilisées dans n'importe quel deck, elles exprimeront leur plein potentiel si votre menace est inférieure ou égale à 20. Les joueurs peuvent utiliser des cartes comme Salutations des Galadhrim (Boîte de Base, 46) ou Gandalf (Boîte de Base, 73) afin de diminuer leur menace mais, pour vraiment profiter du Secret dès le début de la partie, vous aurez besoin d'un niveau de menace initiale peu élevé, requérant donc de créer des decks composés de 2, voire d’un seul héros.

Cependant, Secret n'a pas toujours existé sous cette forme. En fait, la mécanique a subi de nombreuses transformations. Puisque le jeu fournit déjà aux joueurs de nombreux moyens de diminuer leur menace, un système qui les récompense pour l’avoir réduite se devait d’être minutieusement préparé. Initialement, les cartes Secret ne pouvaient être jouées que par des joueurs n'ayant qu'un seul héros. C'était trop restrictif, nous avons donc essayé avec 2. L'équilibrage des cartes devint alors une préoccupation majeure. Si les cartes Secret étaient trop puissantes, les joueurs possédant 3 héros les auraient sacrifiés pour en profiter. Ils auraient même pu pousser le vice jusqu'à jouer tout un tas de cartes Secret avant de ressusciter leur héros avec Chance ou Destin (Boîte de Base, 54). Si les cartes Secret n'étaient pas assez puissantes, alors personne ne se priverait d'un troisième héros dans le seul but de les jouer. Finalement, nous en sommes arrivés à la conclusion qu'il était bien trop problématique de restreindre cette mécanique au nombre de héros, ou même au nombre de personnages en jeu.

Ajuster leur jouabilité à une menace semblait beaucoup plus thématique. La menace indique déjà à quel point votre équipe est perceptible par vos ennemis, il était donc logique, thématiquement parlant, de rendre les effets Secret jouables uniquement par des joueurs disposant d’une menace faible. Puisque vos héros déterminent également votre niveau de menace de départ, jouer des héros à faible coût de menace ou jouer moins de 3 héros rend l'utilisation de cartes Secret plus facile, sans avoir pour autant besoin de piocher beaucoup de cartes réductrices de menace. Cela vous permet également de garder une menace basse tandis que le deck de rencontre tente de l'augmenter.

La dernière évolution apportée à la mécanique Secret a été le coût de réduction variable. Au début, Secret fonctionnait comme un interrupteur Oui/Non mais les joueurs étaient beaucoup trop pénalisés lorsque leur menace explosait, rendant ainsi inutilisable une grande partie des cartes de leurs decks. La réduction des cartes Secret établit donc un compromis, demandant un niveau de menace fixe mais accordant des réductions variables aux cartes. Vous pouvez jouer les cartes Secret sans utiliser leur capacité, et un deck construit autour de ces cartes ne souffrirait pas trop d'une augmentation imprévue de votre niveau de menace en rendant certaines cartes injouables.

La réduction des cartes Secret établit donc un compromis, en demandant un niveau de menace fixe mais en accordant des réductions variées aux cartes. »

Merci, Lukas !

Nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine pour la troisième et dernière partie de cette série d'articles dédiés au choix des héros dans la construction de vos decks !


 

Plus de news