ES · FR
 
Horreur à Arkham LCG

La Cabale de Charlathotep

Un scénario pour Horreur à Aboirkham

« Ce n’est pas tant une réfutation des faits qu’une affirmation purement personnelle selon laquelle l’auteur adhère à cette majorité conventionnelle “très humaine”, qui valorise l’affection et la camaraderie […] au point d’aimer sincèrement l’ami le plus noble et fidèle de l’homme : le chien. »
- H.P. Lovecraft, Chiens et Chats

Le 1e avril 2019, Fantasy Flight Games (US) avait créé en guise de poisson d’avril un faux produit intitulé L’Héritage de Doguewich, une prétendue extension pour Horreur à Aboirkham LCG. Le concepteur graphique, Chelzee, s’était beaucoup amusé à transformer les illustrations du jeu en horreurs zoologiques inédites, et la communauté avait trouvé cette annonce hilarante. Nous pensions alors que tout le projet n’était que cela : un gag d’une journée.

Comme nous avions tort !

Les réactions des fans furent incroyables, et vous avez demandé – ou plutôt exigé – que ce produit voie le jour. Nous vous avons écoutés, et nous sommes aujourd’hui heureux de vous présenter Horreur à Aboirkham : La Cabale de Charlathotep, une aventure indépendante et 100% réelle pour Horreur à Arkham LCG !

La Cabale de Charlathotep

Horreur à Aboirkham constitue un univers alternatif dans lequel le conflit entre l’humanité et les forces surnaturelles du Mythe passe au second plan pour laisser le devant de la scène à celui qui oppose les chiens et les chats. Dans La Cabale de Charlathotep, un paquet Scénario de 78 cartes, les investigateurs doivent arrêter le terrible Charlathotep, le Chaos Chassant, Minessager des Dieux Félins Extérieurs, qui terrorise Aboirkham. Seule une poignée de chiots valeureux pourra vaincre les différents Miaousques de Charlathotep et les empêcher de détruire la ville, puis le monde entier !

Au début de cette aventure, vous êtes sur la piste d’une conspiration féline. Une chaspiration, si vous préférez. À travers toute la ville, des chiens signalent la présence d’étranges chats surnaturels qui rôdent dans les rues d’Aboirkham, et de plus en plus de pigeons disparaissent chaque jour. Vous avez flairé un mystère de taille et, une fois que vos dents sont bien plantées dans une histoire, vous ne lâchez plus. Une fourrure mouillée ne vous a jamais empêché de découvrir la vérité. Peut-être qu’en allant renifler du côté des quartiers où les intrus sont les plus nombreux, vous parviendrez à éradiquer les monstres-chats qui s’y terrent.

Pendant le scénario La Cabale de Charlathotep, vous découvrirez que certains endroits que vous connaissiez « grouillent de chats ». Au début de la partie, six lieux d’Aboirkham sont assortis d’un ennemi Miaousque face cachée, glissé au-dessous de la carte. À mesure que l’aventure progresse, vous considérez que ces lieux « grouillent de chats », ce qui n’a aucune conséquence inhérente mais peut modifier l’effet de certaines cartes. Par exemple, un Tueur de Rongeurs (La Cabale de Charlathotep, 46) s’en prendra à l’investigateur le plus proche d’un lieu qui grouille de chats, tandis qu’une rencontre avec les Miaousques de Charlathotep (La Cabale de Charlathotep, 54) retournera de force l’un de ces mieux pour y générer une créature mortelle. Le seul moyen de sauver votre vie et la ville d’Aboirkham est de mettre un terme à ces sinistres complots félins et de restaurer l’équilibre entre les espèces.

Hors du Chenil

Contrairement aux autres scénarios indépendants comme Les Labyrinthes de la Folie ou Gardiens de l’Abîme, cette aventure se joue seule et non au sein d’une campagne. Les investigateurs canins inclus dans le paquet ne sont pas conçus pour être utilisés avec le reste de la gamme Horreur à Arkham LCG, pas plus que les humains ne doivent interférer dans les affaires de leurs amis animaux. (Mais nous savons que vous essaierez quand même, petits malins !) Toutefois, les cartes Joueur de n’importe quelle boîte de la gamme Horreur à Arkham LCG peuvent vous servir à constituer vos decks, avec quelques exceptions spécifiques à chaque investigateur. Évidemment, la plus importante de toutes est qu’aucun deck ne peut contenir de chats !

Parmi les investigateurs canins proposés, vous retrouverez bien sûr le célèbre Duke (La Cabale de Charlathotep, 13) mais aussi une série de chiots dont « Skids » O’Bave (La Cabale de Charlathotep, 7), qui vient tout juste de s’échapper de la fourrière. Bien qu’il ait toujours voulu être un bon toutou, son penchant pour les ennuis a souvent amené « Skids » à se retrouver en cage, là où vont les « vilains chiens ». C’était généralement dû à son passe-temps favori : réclamer à grands cris une promenade en voiture, pour finalement arracher le volant des mains de son malheureux maître. Nous ne saurons jamais d’où lui vient cette obsession pour les automobiles, mais il est évident que les autres conducteurs feraient mieux d’être prudents lorsque « Skids » est en liberté.

Tout comme leurs homologues humains, les investigateurs de La Cabale de Charlathotep possèdent leurs propres soutien et faiblesse distinctifs. Par exemple, grâce à sa passion pour les balades en voiture, O’Bave peut choisir de Prendre le Volant (La Cabale de Charlathotep, 8) et conduire dans toute la ville, infligeant 3 dégâts à un ennemi chaque fois qu’il entre dans un lieu. Mais même s’il s’agit indubitablement d’une capacité redoutable, elle attirera aussi l’attention indésirable des Ramasseurs de Chiens (La Cabale de Charlathotep, 9). Déterminés à traquer et capturer ce destructeur de « Skids », ces humains bien intentionnés mais clairement malavisés ralentiront le déplacement de tous les chiens avec lesquels ils entreront en contact. Si vous voulez vraiment élucider ce mystère et sauver le monde, vous devrez avoir la patte sûre et rapide pour distancer les ennuis et pourchasser la vérité ! Le sort de la planète – et de toutes les friandises qu’elle contient – est en jeu.

L’Ombre d’une Chance

Les humains n’ont pas idée des dangers qui rôdent à la frontière du monde qu’ils connaissent, et vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour les en protéger. Ils sont les pourvoyeurs de caresses, les fournisseurs de douceurs, et le moment est venu pour vous de mériter votre titre de « meilleur ami de l’homme » !

Termes et visuels non contractuels.


 

Plus de news