ES · FR
 
Star Wars : X-Wing 2.0

La Maîtrise du Ciel

La Canonnière Droïde PML pour X-Wing

« Pas de prisonniers »

– General Kalani, Star Wars : The Clone Wars, la série.

Des essaims de chasseurs stellaires droïdes bourdonnent au-dessus des légions de robots marchant en cadence de combat, dans un bruit régulier et tonitruant. L’Alliance séparatiste est intimidante pour ceux qui s’opposent à elle. De toutes les technologies terrifiantes à la disposition des séparatistes, aucune ne provoque plus la peur que la Canonnière Droïde PML.

La silhouette menaçante du vaisseau et de ses Stabilisateurs Répulseurs suffit à tétaniser ceux qui ne sont pas conscients de la létalité droïde, et de la catastrophe qu’elle annonce… Bientôt, vous pourrez intimider vos adversaires avec le paquet d’Extension Canonnière Droïde PML pour Star Wars™ : X-Wing !

Cette extension contient tout le nécessaire pour ajouter votre propre Canonnière Droïde PML à vos escadrons séparatistes. En plus d’une figurine prépeinte, vous trouverez également de nombreuses façons de personnaliser le navire, en fonction de vos stratégies. Six cartes de vaisseau vous invitent à équiper votre canonnière de sa propre intelligence unique, tandis que huit cartes d’Amélioration vous permettent de l’équiper avec des armes supplémentaires, d’ajouter un nouveau relais tactique ou même de modifier ses manœuvres. Enfin, trois cartes de Formation rapide suggèrent des combinaisons prédéterminées de navires et d’Améliorations pour explorer tout ce que la Canonnière Droïde PML est capable de faire.

Plateforme de Missiles Lourds

Développée à la fin de la guerre pour le compte de la Confédération des systèmes indépendants, la Canonnière Droïde PML marque un virage pour les chasseurs séparatistes. Bien que toujours capables d’être déployés en nombre écrasant comme leurs prédécesseurs, ce navire présente également un certain nombre d’améliorations qui en font l’un des petits chasseurs les plus polyvalents — et dangereux — de l’arsenal séparatiste.

Chaque Canonnière Droïde PML est construite autour d’une intelligence de droïde qui profitera de toutes les opportunités offertes par ses spécifications uniques, y compris un armement pour couvrir de larges zones. Hérissé de sept canons laser, rien dans son arc avant ne peut échapper à son feu meurtrier. Mieux encore, comme les autres chasseurs séparatistes, les Canonnières Droïde PML peuvent se connecter avec des navires alliés pour améliorer leurs chances de succès. Plutôt que de partager des marqueurs de calcul, cependant, ils utilisent les verrouillages de cible de leurs alliés pour obtenir une Visée Interconnectée, gagnant la possibilité de relancer un certain nombre de dés d’attaque à mesure des verrouillages alliés sur le défenseur.

Cette capacité fait d’un essaim de Drones Baktoïdes de base ou de Prédateurs Séparatistes une menace majeure pour toute cible qui ne peut pas échapper à leurs larges arcs de tir, mais les vaisseaux de combat Droïdes HMP plus avancés sont encore plus dangereux. Un navire tel que le DGS-286, par exemple, peut compléter ses relances avec un marqueur de calcul et tendre une embuscade à une cible avec une rafale de feu soudaine. Comme les autres combattants droïdes, les Canonnières Droïde PML fonctionnent encore mieux lorsqu’elles sont dirigées par un relais tactique, et un droïde tel que Kalani ajoute à leur grande force en les aidant à acquérir les verrouillages dont ils ont besoin pour s’assurer que leurs tirs atteignent leur but.

Malgré leurs nombreux avantages offensifs, les Canonnières Droïdes PML sont considérablement entravées par leur incapacité à éviter les tirs qui leur sont destinés. Une valeur d’agilité de 1 les rend très dépendants de leurs boucliers pour survivre longtemps aux combats, mais ils ont d’autres options pour éviter les dégâts tout en augmentant leur temps de visée. Ils soient moins agiles que les autres chasseurs séparatistes, mais leurs Stabilisateurs de Répulseurs en option aident à compenser cela en accordant au vaisseau une maniabilité sans précédent. Lorsqu’ils sont inactifs, ces stabilisateurs permettent d’accélérer le combat en réduisant la difficulté de ses manœuvres en lignes droites. Une fois à bonne portée, le vaisseau peut activer ses stabilisateurs pour devenir encore plus imprévisible. Cela lui permet d’effectuer un dérapage, une nouvelle manœuvre avancée, utilisant un gabarit de virage spécifique pour se déplacer latéralement.

 

Pour exécuter un dérapage latéral, le gabarit de manœuvre est placé contre le bord du socle, droit ou gauche, selon la direction du démarrage. Alignez la ligne centrale du gabarit avec la ligne de côté du marqueur de vaisseau. L’autre extrémité du gabarit doit se trouver dans l’arc avant du navire. Le vaisseau est ensuite placé à l’autre extrémité du gabarit, de telle sorte que la ligne de côté du marqueur de vaisseau soit alignée avec la ligne centrale du gabarit.

La capacité de dérapage de la Canonnière Droïde PML lui donne une possibilité sans précédent d’arroser une cible, la harcelant de tour en tour. Si ses canons laser principaux et leur arc avant très large sont idéaux pour cela, il peut également utiliser une grande variété d’armes. Attaquer une cible avec des Nacelles multi-missiles, par exemple, offre une flexibilité maximale, lui permettant de lancer des dés supplémentaires en fonction de l’arc dans lequel se trouve le défenseur. Ce dérapage est encore plus payant pour DGS-047, qui récupère nombre d’avantages en fonction de la position de sa cible.

De plus, plutôt que de lancer des salves de missiles à portée 1–2, une Canonnière Droïde PML peut d’abord entamer une cible, à longue portée, avec ses Canons laser synchronisés qui suppriment le bonus de portée du défenseur si l’attaquant est calculateur. Cela ne devrait pas être difficile pour un Oppresseur Onderon, qui gagne un marqueur de calcul s’il est stressé après avoir exécuté un tonneau ou un dérapage. Dans le même temps, un Prototype Géonosien peut améliorer ses chances de toucher avec un canon ou une attaque de missile en retirant simplement un marqueur de rayon tracteur du défenseur pour relancer jusqu’à deux dés d’attaque.

Enfin, lorsqu’ils ne mitraillent pas les cibles d’un feu intense, leurs coques épaisses et leurs boucliers anti-rayons font de ces navires des plates-formes idéales pour lancer de puissantes Bombes à Concussion, moyen efficace de paralyser tout un escadron ennemi. À la fin de la phase d’activation, cet engin explose. Chaque vaisseau et engin distant à portée 0–1 se voit attribuer 1 carte de dégât face cachée. Puis chaque vaisseau à portée 0–1 doit exposer 1 carte de dégât sauf s’il gagne 1 marqueur de contrainte.

Lorsqu’elles sont déployées en nombre suffisant, ces bombes peuvent affaiblir les cibles avant de les mettre sous le feu d’une frappe dévastatrice.

L’Union Fait la Force

Combinant une polyvalence extrême avec les tactiques d’essaim des modèles précédents, la Canonnière Droïde PML est le summum de la technologie des chasseurs séparatistes. Déployez-la et décimez vos adversaires dès que cette extension sera disponible, dans quelques semaines.


 

Plus de news