ES · FR
 
Le Seigneur des Anneaux LCG

Lancez la charge contre l'Ennemi

La bataille fera bientôt rage en Isengard

« ... au centre de cette vallée se dresse une tour de pierre nommée Orthanc. Elle ne fut pas édifiée par Saroumane, mais, il y a bien longtemps, par les Hommes de Númenor, elle est très élevée et contient maints secrets… »
– Gandalf, La Communauté de l’Anneau

Il y a quelques semaines, nous vous avons annoncé L’Appel de l’Isengard, la troisième extension Deluxe pour Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes.

De même que Khazad-dûm et Les Héritiers de Númenor auparavant, L’Appel de l’Isengard met en place 3 nouveaux scénarios contenant plusieurs sets de Rencontre, qui transportent les joueurs au cœur d’un royaume de la Terre du Milieu qui n’a pas encore été exploré dans ce jeu. C’est là que se dresse la haute et solitaire tour d’Orthanc, dans laquelle le magicien blanc Saroumane rassemble des informations sur l’Ennemi afin de s’en servir contre lui.

L’Appel de l’Isengard introduit également de nouvelles mécaniques. Ses scénarios contiennent tous le mot-clé « Temps X », qui maintient une notion d’urgence dans vos quêtes même si vous auriez été capable de les accomplir en diminuant votre niveau de menace et en empruntant des chemins tortueux et détournés. De plus, la plupart des cartes Joueur de l’extension arborent le mot-clé « Maudit X » ; retourner les pratiques de l’Ennemi contre lui peut être une stratégie efficace, mais elle ne sera jamais sans risque.

Dans le même temps, L’Appel de l’Isengard redonne vie aux menaces et aux thèmes de la région entourant l’Isengard tout en mettant également en scène quelques-uns des visages les plus familiers et amicaux de cette contrée. Aujourd’hui, le chef développeur Caleb Grace nous explique pourquoi les Rohirrim s’accordent parfaitement à cette extension, et nous parle des origines de l’un de ses tous nouveaux héros, le très estimé Troisième Maréchal de Riddermark, Éomer (L’Appel de l’Isengard, 1).

Caleb Grace à propos de l’Isengard et des Rohirrim

Les Rohirrim sont plus proches voisins de l’Isengard, et il tombait donc sous le sens d’inclure quelques cartes comportant le trait Rohan à L’Appel de l’Isengard. Les fans ont attendu avec impatience l’apparition d’Éomer dans Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes, et cette extension représentait la parfaite opportunité pour le Troisième Maréchal de Riddermark de faire ses premiers pas dans le jeu en tant que héros Tactique.

Guerrier aux immenses prouesses et à la terrible férocité dans les livres, il me semblait évident qu’Éomer se devait de posséder une grande force d’attaque dans le Jeu de Cartes Évolutif et, alors que toute force supérieure à 3 est considérée comme supérieure à la moyenne, sa capacité peut faire passer ce chiffre à 5.

« Réponse : quand un personnage quitte le jeu, Éomer gagne +2 [Attaque] jusqu’à la fin du tour. (Limite : une fois par tour). »

L’inspiration pour créer cette capacité est venue de l’un des moments marquants du « Retour du Roi », au cours de la bataille des champs du Pelennor : après avoir découvert sa sœur, Éowyn, gisant inconsciente au milieu du champ de bataille, Éomer devient fou et lance ses hommes dans une charge audacieuse contre un ennemi avide de mort. Sa rage est telle qu’il se fraie un passage à travers les troupes du Mordor sans que personne ne puisse lui résister. Étant donné que défausser des personnages pour déclencher des effets est déjà un thème des cartes Rohan, il paraît logique qu’Éomer soit stimulé par la disparition d’un personnage, qui lui laisse ainsi le champ libre pour accomplir de grands exploits.

Quelques autres cartes liées au thème du Rohan vont de pair avec Éomer et peuvent aider un joueur à exploiter au mieux sa capacité. Le Destrier du Rohan (L’Appel de l’Isengard, 8) est un Attachement Monture qui peut être joué sur des personnages Tactique ou Rohan pour seulement 1 ressource. Son aptitude est la suivante :

« Réponse : quand un ennemi est détruit lors d’une attaque à laquelle participe le héros attaché, inclinez le Destrier du Rohan pour redresser ce héros. »

Elle représente la capacité des Rohirrim à laisser leurs chevaux les guider au cœur de la bataille, frappant leurs ennemis de tous côtés. Attacher le Destrier du Rohan à Éomer peut permettre à un joueur de faire le meilleur usage possible de son bonus temporaire d’attaque. Il peut également être attaché à d’autres héros célèbres tels que Legolas (Boîte de Base, 5) ou Dúnhere (Boîte de Base, 9) afin de profiter davantage à chaque tour de leurs puissants effets.

Une autre carte améliore encore ce combo, le Tirailleur de l’Ouestfolde (L’Appel de l’Isengard, 6) dont le texte est le suivant :

« Action : défaussez le Tirailleur de l’Ouestfolde pour choisir un ennemi qui n’est pas engagé au combat avec vous. Engagez au combat l’ennemi choisi. »

À première vue, les joueurs pourraient se demander : pourquoi voudrais-je défausser un allié pour engager un ennemi ? Mais lorsque vous considérez le fait que vous pouvez déclencher cette action au cours de la phase de combat, après que les ennemis aient attaqué, cela devient un moyen très pratique d’obtenir le bonus d’attaque d’Éomer et de détruire cet ennemi. Vous pouvez également déclencher la capacité du Tirailleur de l’Ouestfolde durant la phase de quête afin d’engager un ennemi et de retirer sa valeur de menace de la Zone de Cheminement, rendant ainsi plus facile de réussir la quête et d’y placer des marqueurs de progression.

Lorsqu’elles sont associées, les cartes Rohan de cette extension ouvrent toute une variété de nouvelles options de création de deck. Par exemple, vous pouvez élaborer un deck entièrement Rohan et Tactique en combinant Éomer,Théoden (La Vallée de Morgul, 134) et Háma (La Longue Obscurité, 76) pour profiter des avantages des cartes mono-sphère du cycle Face à l’Ombre. Vous pouvez également former une équipe axée sur les combos avec Éomer, Pippin (Les Cavaliers Noirs, 4) et le Prince Imrahil (Voyage à Rhosgobel, 50). En usant de la capacité du Tirailleur de l’Ouestfolde pour engager un ennemi possédant un coût d’engagement supérieur à votre valeur de menace, vous pouvez piocher une carte avec Pippin, redresser Imrahil, l’utiliser pour défendre face à cet ennemi, puis détruire votre adversaire grâce à Éomer. Et ce n’est qu’un début ! Je suis certain qu’une fois L’Appel de l’Isengard sur leurs étagères, les joueurs trouveront d’autres manières intéressantes d’exploiter les cartes de cette extension.

Merci, Caleb !

La Terre du Milieu est-elle sur le point d’être condamnée par les menaces qui se rassemblent autour de la tour d’Orthanc ? Est-il encore temps de se dresser face à l’Ennemi ? Vous aurez bientôt l’opportunité de chercher les réponses dont les Peuples Libres de la Terre du Milieu ont si désespérément besoin. Allez-vous faire appel aux services d’Éomer et des hommes du Rohan ? Ou trouverez-vous de l’aide auprès d’autres héros ?


 

Plus de news