ES · FR
 
Le Seigneur des Anneaux LCG

Le Guide de Boromir 1/3

Construction de deck pour Le Seigneur des Anneaux LCG

« Ne croyez pas qu'au pays de Gondor le sang de Númenor soit épuisé, ni que toute sa fierté et sa dignité soient oubliées. Par notre valeur, les gens de l'Est sont encore réfrénés et la terreur de Morgul tenue aux abois ; et c'est ainsi seulement que la paix et la liberté sont assurées aux terres qui sont derrière nous, rempart de l'Ouest. »
– Boromir, La Communauté de l'Anneau

Si Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes a su se construire une communauté de fans et a remporté un grand succès, c'est en partie à cause du fait que les joueurs se retrouvent dans les personnages de Bilbo, Pippin et même Boromir. La structure narrative du jeu permet de découvrir une nouvelle histoire à chaque partie. De plus, comme il s’agit d’un Jeu de Cartes Évolutif, les joueurs en recherche de nouveauté peuvent essayer sans cesse de nouvelles cartes, améliorer  leurs decks et affronter de nouveaux défis grâce aux publications mensuelles. Chaque nouveau scénario et ennemi propose des menaces bien dosées pour tous les Boromir, c'est-à-dire les joueurs qui recherchent la gloire à travers la conquête. En réalité, certains d'entre nous attendent encore la combinaison de cartes qui nous permettra de triompher en solo d’ « Évasion de Dol Guldur » avec une certaine cohérence.

La route du voyageur solitaire

Le jeu a également remporté  un grand succès grâce à son mode solitaire. Mais si être confronté aux défis que propose la Terre du Milieu peut être une expérience mémorable, cela peut être aussi très frustrant pour des joueurs n’ayant pas l’habitude des jeux de construction de decks. Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes est unique parmi ce type de jeux. En effet, les joueurs doivent triompher des forces des Ténèbres représentées par le deck de rencontre et son intelligence artificielle. De plus, le deck rencontre contient des tours sournois mais aussi un arsenal d'armes mortelles. Par conséquent, il n'est pas simple de le maîtriser et de remporter vos quêtes.

Avec l'arrivée de l'extension Khazad-dûm, les joueurs devront faire face à une multitude de nouveaux défis et certains ont déjà découvert comment s'en sortir contre les hordes de gobelins de la Moria. Aujourd'hui, nous commençons une série de trois articles de construction de deck qui aideront les nouveaux joueurs solitaires. Mais les joueurs plus expérimentés devraient également y trouver leur compte.

Aiguisez votre lame

Si certains joueurs peuvent trouver différentes combinaisons de cartes et de multiples moyens d’affronter les défis qui se présentent à eux, il y a malgré tout un certain nombre de principes universels qui vous aiderons à construire votre deck. Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes ne fait pas exception. Peu importe le scénario que vous entreprendrez, vous voudrez savoir ce que votre deck peut fournir comme actions avantageuses, cartes utiles et  accélérateurs de ressources. De plus, chaque carte a été créée pour s'accorder avec d'autres, et il est nécessaire d'être capable de reconnaître un deck proposant des cartes qui se combinent bien ensembles ou, au contraire, un deck dont toutes les cartes font leurs affaires dans leur coin. Il est plus qu’important de maintenir la menace de départ aussi basse que possible et d'inclure dans votre deck des moyens de la réduire.

Aujourd'hui, nous allons un peu approfondir les avantages et les cartes Avantage.

Avantage Action

L'action Avantage se réfère généralement à l'idée que vous pouvez faire plus que votre adversaire pendant votre tour. Dans une partie en tête à tête, comme avec Le Trône de Fer : Le Jeu de Cartes, vous pouvez gagner une action Avantage grâce au « contrôle du plateau » ou à une forte « position sur le plateau ». Bref, si vous avez plus de personnages et qu'ils sont plus puissants que ceux de votre adversaire, vous êtes plus à même de l'emporter. Dans Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes, les actions de vos héros sont limitées par le nombre de fois où ils peuvent être épuisés. Choisirez-vous de mobiliser votre héros pour une quête ou préférez-vous qu'il défende, qu'il attaque ou qu'il utilise sa capacité spéciale ? Chacun de ces choix est une action, et plus vous pouvez effectuer d'actions, mieux c'est.

Une partie de la solution consiste à inclure des alliés dans votre deck. Beaucoup d'alliés. De nombreux decks à succès sont constitués pour moitié d'alliés. Ce sont eux qui peuvent partir en quête et permettre à vos héros d'attaquer ou de défendre, ou encore qui bloquent des ennemis à la place de vos héros, lesquels peuvent ainsi partir en quête ou attaquer. Les alliés sont très avantageux et vous aideront à obtenir plus d'actions.

Une autre partie de la solution consiste à construire votre deck autour de héros qui peuvent se préparer eux-mêmes. Aragorn (Boîte de Base, 1), Prince Imrahil (Voyage vers Rhosgobel, 50) et Boromir (Les Marais des Morts, 95), tous entrent dans votre Communauté en étant déjà prêts à être utilisés. De plus, il existe d'autres méthodes pour préparer vos héros. Les héros de la sphère d’Énergie peuvent aider les autres à trouver du Courage Inattendu (Boîte de Base, 57) ou à recruter un Dompteur de Chevaux de l’Ouestfolde  (À la Poursuite de Gollum, 6) et désormais, avec la sortie de Khazad-dûm, vos héros Nains peuvent être renforcés grâce à Archiviste d’Erebor (Khazad-dûm, 11).

Khazad-dûm propose d'autres cartes que des joueurs malins peuvent utiliser pour avoir plus d'actions, comme Toujours Devant (Khazad-dûm, 5). Toujours Devant, probablement l’une des cartes les plus séduisantes, peut apparaître à première vue comme un filet de sécurité. Cependant, si vous savez que la menace n'augmentera pas au cas où vous échoueriez dans votre quête, Toujours Devant peut vous donner un seul tour pendant lequel, pour un coût de trois, tous vos personnages restent prêts à affronter les ennemis avec lesquels ils sont engagés. Cela vous permet de les affecter à des quêtes ou de les placer en défense ou en attaque.

Vous pouvez même récolter plus d'actions grâce à des cartes qui ne vous en donnent pas mais que vous pouvez détourner pour obtenir les actions nécessaires. Par exemple, Dúnhere (Boîte de Base, 9) et Coup Rapide (Boîte de Base, 35) peuvent vous permettre d'attaquer vos ennemis sans que vous ayez à défendre au préalable. Elles vous évitent d'avoir à soigner vos personnages plus tard, empêchent des Effets Ombre néfastes ou vous rendent plus efficace sur une quête.

Les avantages de cartes

L'idée d'avantage des cartes est née sur les forums. Vous piochez une seule carte. Or, plus vous piochez de cartes, plus vous avez d'options dans votre main. Autre moyen plus subtil mais tout aussi efficace : vous débrouiller pour faire plus avec moins de cartes. Les meilleurs moyens pour avoir plus de cartes sont la recherche et la répétition.

Il n'y a qu'une poignée de cartes dans Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes qui accélèrent la pioche de cartes, et les meilleures d'entre elles sont omniprésentes dans le deck des meilleurs joueurs. Beravor (Boîte de Base, 12) reçoit presque toujours le premier exemplaire de Courage Inattendu quand elle est présente dans la partie. Si piocher une carte peut sembler une perte de temps face à partir en quête, combattre ou défendre, rien n'est plus éloigné de la vérité. La pioche de carte est la pierre angulaire d'un deck polyvalent. Plus vous avez de cartes dans votre main, meilleure sera votre riposte face à n'importe quelle menace. Par ailleurs, si un autre de votre héros est Protecteur de la Lórien (Boîte de Base, 70), vous pouvez convertir la pioche de carte de Beravor directement en Volonté supplémentaire sur une quête. Bilbo (À la Poursuite de Gollum, 1), Gléowine (Boîte de Base, 62) et Ancien Mathom (Voyage à Rhosgobel, 56) vous fournissent un excellent moteur de pioche, ainsi que Gandalf (Boîte de Base, 73) quand il n'est pas occupé à combattre des ennemis ou à diminuer la menace.

La polyvalence de Gandalf est une excellente illustration du second type d'avantage des cartes. Non seulement c'est un allié puissant avec ses capacités fantastiques en quête, en défense ou en attaque, mais il vous donne le choix entre trois capacités exceptionnelles quand il entre en jeu. Pour un coût de 5, il n'est pas donné mais, combiné à Attaque Furtive (Boîte de Base, 23), non seulement son coût est réduit mais vous pouvez le jouer plus souvent. Cette combinaison est désormais un classique de l'avantage de cartes. Dwalin (Khazad-dûm, 1) offre un avantage similaire avec sa capacité à réduire la menace à chaque fois qu'il tue un Orque.  Les mines de la Moria sont remplies d'Orques, après tout, et si vous pouvez améliorer sa force, Dwalin peut à la fois éclaircir les rangs ennemis et contrôler votre niveau de menace, tout en vous permettant de réserver un emplacement libre que vous pouvez occuper par Salutations des Galadhrim (Boîte de Base, 46).

Enfin, les cartes qui vous permette de chercher dans votre deck, de réorganiser le haut de votre deck ou de mettre votre carte directement dans la défausse ne vous permettront pas d'avoir plus d'options en main, mais vous assureront de piocher la bonne carte au bon moment. Tombe de Nain (Boîte de Base, 53) peut être aussi efficace que n'importe quelle carte Énergie dans votre défausse. Gildor Inglorion (Les Collines d'Emyn Muil, 79) n'est pas seulement à prendre pour ses valeurs excellentes : sa capacité à manipuler les trois premières cartes de votre deck peut vous aider à trouver les cartes dont vous avez besoin plus tôt que vous ne le pensiez. La capacité de recherche de Gildor peut également assurer la victoire de votre Mineur de Zigil (Khazad-dûm, 9), permettant une bonne accélération de vos ressources... C'est un point fondamental de la construction de deck que nous verrons la semaine prochaine, en étudiant l'importance de l'accélération des ressources et de la synergie !


 

Plus de news