ES · FR
 
Le Seigneur des Anneaux LCG

Piégé au Pays de Dun !

Le 1er paquet du cycle Le Créateur d'Anneaux

« Je vois que vous ne savez que faire, dit Céléborn. Il ne m’appartient pas de choisir pour vous, mais je vous aiderai comme je le pourrai. »
- J.R.R. Tolkien, La Communauté de l’Anneau

Le nouveau cycle Le Créateur d’Anneaux arrive pour Le Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes, et l’heure est venue de vous présenter le tout premier paquet, Piégé au Pays de Dun !

Serait-il possible de retourner les infâmes artifices du Seigneur des Ténèbres contre lui-même ? Dans Piégé au Pays de Dun !, certains des plus célèbres héros de la Terre du Milieu continuent à aider Saroumane le Blanc à effectuer le travail qu’il a entrepris dans l’extension Deluxe L’Appel de l’Isengard. Tandis qu’ils cherchent à obtenir une maigre victoire pour les forces du Bien durant leurs luttes contre les Ténèbres du Mordor, les héros doivent affronter de nouveaux périls, y compris la menace que représentent des bandes de Dunlendings militants en colère !

Piégé au Pays de Dun ! propose un nouveau scénario axé sur le combat, dans lequel les héros devront se battre et gagner leur liberté face aux vagues de féroces Dunlendings. Vous trouverez en outre, parmi ses 60 nouvelles cartes, un nouveau héros Sylvain et 3 exemplaires de chaque carte Joueur, dont la majorité fournissent de plus grandes options et surprises au trait Sylvain.

En tant que point de départ du cycle Le Créateur d’Anneaux, Piégé au Pays de Dun ! propose également un soutien plus important au trait Monture, de même que les mécaniques » et » rencontrées dans L’Appel de l’Isengard, et les joueurs y découvriront également des liens thématiques à Saroumane et au Conseil Blanc.

Ce n’est pourtant pas tout, puisque les paquets Aventure de ce cycle reviennent sur certains des traits et mécaniques précédemment développés dans le jeu. Pour en apprendre davantage à propos des thèmes qui sont au cœur du cycle Le Créateur d’Anneaux, nous nous sommes tournés vers Caleb Grace.

Caleb Grace à propos du Créateur d’Anneaux

Le cycle du Créateur d’Anneaux perpétue la riche tradition narrative du Seigneur des Anneaux : Le Jeu de Cartes en liant toutes les aventures indépendantes en un seul scénario continu, et Piégé au Pays de Dun !, le premier paquet de ce cycle, se déroule immédiatement après les évènements survenus dans L’Appel de l’Isengard. Saroumane demande aux héros d’entreprendre une quête d’importance capitale, et les évènements de ce scénario mènent directement à l’intrigue globale du cycle Le Créateur d’Anneaux. Je ne veux cependant pas dévoiler trop d’informations sur l’histoire, et me contenterai donc de vous parler des cartes Joueur de ce cycle.

L’une des premières volontés de l’équipe de conception en ce qui concerne Le Créateur d’Anneaux était de développer le trait Sylvain. Au moment où nous avons commencé à travailler sur ce set, nous avions déjà renforcé les traits Nain, Gondor, Rohan et Hobbit à travers des héros et alliés, à tel point que chacun d’eux offrait aux joueurs la possibilité de construire des decks amusants et thématiques autour de ces traits. Il était à présent temps de donner un peu plus d’attention aux Elfes.

Avant de débuter la conception de nouvelles cartes axées sur le trait Sylvain, nous devions nous accorder sur le cœur thématique de ce trait. Nous avions la certitude absolue de vouloir que les Elfes de la Terre du Milieu jouent différemment des autres races que nous avions amplement développées. Dans la chronologie de notre jeu, l’une des choses qui semblait distinguer les Elfes des autres peuples libres était leur nombre en constante diminution et leur indifférence envers les problèmes des mortels. Alors même qu’ils disposaient d’un immense pouvoir, ils en dépensaient la majeure partie pour défendre les frontières réduites de leur ancien royaume. Qu’ils s’aventurent à l’extérieur ou interviennent pour les autres, ils devaient frapper puissamment, puis disparaître rapidement.

Cela nous a donné un très bon point de départ pour développer le trait Sylvain : les alliés Sylvains disposent de puissantes capacités qui se déclenchent lorsqu’ils entrent en jeu, mais d’une faible valeur valeur de points de vie afin qu’ils ne demeurent pas trop longtemps dans les parages. Un exemple pertinent est la Guide du Naith (Piégé au Pays de Dun !, 2), dont la carte proclame : « Réponse : quand la Guide du Naith entre en jeu, choisissez un héros. Ce héros ne s’incline pas pour s’engager dans une quête durant ce tour. ». C’est le genre de capacité que vous aurez envie de déclencher encore et encore, et c’est précisément la manière dont les Sylvains sont supposés être joués.

En opposition à d’autres traits tels que Nain ou Terres Extérieures qui encouragent les joueurs à avoir autant d’alliés en jeu que possible, les alliés Sylvains vous incitent à les faire rebondir en et hors jeu afin de tirer continuellement avantage de leurs puissants effets. Mais pour pouvoir jouer à répétition un allié, il vous faut un moyen de remettre celui-ci dans la main de son propriétaire ; voilà pourquoi nous avons ajouté des évènements qui représentent l’expertise des Elfes dans le travail du bois et qui, afin d’être joués, nécessitent que vous rameniez dans votre main un Sylvain que vous contrôlez. Les Gens des Arbres (Piégé au Pays de Dun !, 9) en est un bon exemple, puisqu’il annonce : « Action : ramenez dans votre main un allié Sylvain que vous contrôlez pour chercher parmi les 5 premières cartes de votre deck un allié Sylvain. Mettez cet allié en jeu et mélangez les cartes restantes dans votre deck. Vous ne pouvez jouer qu’un seul exemplaire de Les Gens des Arbres à chaque phase. ». Avec un peu de chance, ce combo va non-seulement ramener votre Guide du Naith dans votre main afin que vous puissiez le rejouer au tour suivant, mais aussi vous permettre de déclencher l’effet Réponse du Sylvain que vous choisirez de mettre en jeu.

Au cours des tests, nous avons trouvé que faire rebondir les alliés Sylvains en et hors jeu était une expérience très amusante, mais que les Elfes avaient besoin d’autre chose pour les unifier davantage. Nous avons donc créé Celeborn (Piégé au Pays de Dun !, 1) afin qu’il devienne un héros de Commandement. Époux de Galadriel et Seigneur des Galadhrim, Celeborn était le puissant souverain d’un peuple secret. Soin aptitude à rallier et inspirer les Elfes de la Lórien est représentée dans sa capacité : « Réponse : quand un allié Sylvain entre en jeu, cet allié gagne +1 Volonté, +1 Attaque et +1 Défense jusqu’ à la fin du tour. ». Cette capacité fonctionne pour les alliés Sylvains de chaque joueur, et tous les membres de votre groupe peuvent donc tirer profit de leur mobilité.

Mais le trait Sylvain n’est pas le seul thème développé dans Le Créateur d’Anneaux ; il y a tellement plus de choses à découvrir à l’intérieur ! Là où les cycles précédents dédiaient une large portion de leurs cartes à leurs thèmes principaux, les cartes Joueur du Créateur d’Anneaux fournissent davantage qu’une poignée de connaissances superficielles de la Terre du Milieu, et ce afin d’introduire de nouvelles stratégies et de faire revivre quelques anciennes (secret, quelqu’un ?). Il y en aura pour tout le monde dans Le Créateur d’Anneaux !

Rusé et Secret

« Deux avaient de grands arcs, presque aussi hauts qu'eux, et de grands carquois de longues flèches empennées de vert et de brun de divers tons, comme pour mieux marcher sans être vus dans les clairières d'Ithilien. Des gants verts couvraient leurs mains, et leurs visages étaient encapuchonnés et masqués de vert, sauf pour les yeux, qu'ils avaient vifs et brillants. »
- J.R.R. Tolkien, Les Deux Tours

Les Elfes ne sont pas les seuls à pouvoir se fondre à travers les feuilles et les arbres de la forêt. Les Rôdeurs de l’Ithilien ont fait bon usage de la discrétion et de la dissimulation tandis qu’ils exploraient les forêts frontalières du domaine du Seigneur des Ténèbres.

Tout en continuant à développer le mot-clé », Piégé au Pays de Dun ! introduit deux nouvelles cartes qui autorisent les joueurs à faire appel aux talents des rôdeurs Gondoriens.

Possédant à la fois le mot-clé » et les traits Gondor et Rôdeur, le Guetteur de l’Ithilien (Piégé au Pays de Dun !, 8) est un allié qui valorise et tire parti de certains ces thèmes les plus classiques du jeu. Le fait qu’il possède « Secret 2 » permet à un joueur dont le niveau de menace est inférieur ou égal à 20 de le mettre en jeu pour une seule ressource. Une fois ceci réalisé, les traits Gondor et Rôdeur du Guetteur de l’Ithilien permettent d’effectuer un large éventail de combinaisons avec d’autres cartes.

En tant qu’allié Gondor, il peut voir sa force d’attaque de 2 améliorée par Boromir (Les Héritiers de Númenor, 2) et Pour le Gondor ! (Boîte de Base, 22). Puisque sa force de défense est de 0, vous souhaiterez éviter de l’utiliser comme défenseur mais vous pourrez toujours l’empêcher de subir des dégâts en jouant Discipline Gondorienne (Rencontre à Amon-Dîn, 60).

De par son trait Rôdeur, le Guetteur de l’Ithilien est un excellent candidat au port de l’Arc de Rôdeur (Assaut sur Osgiliath, 88) et peut vous aider à tirer un maximum de bénéfices de vos cartes Piège tant qu’il sert dans la Patrouille Forestière (Assaut sur Osgiliath, 89).

Enfin, lorsque le Guetteur de l’Ithilien entre en jeu, il vous autorise à regarder la première carte du deck de rencontre. Non seulement cette capacité vous permet d’obtenir des informations sur les défis qui vous attendent, mais si la carte en question est un ennemi, vous pouvez en plus choisir de la défausser. Peut-être parviendrez-vous ainsi à gagner un peu de temps pour rassembler vos forces avant que vos prochains ennemis ne se jettent sur vous.

La seconde carte de Piégé au Pays de Dun ! qui fonctionne parfaitement avec les decks Secret n’est en réalité pas une carte Secret. Au lieu de cela, Rapide et Silencieux (Piégé au Pays de Dun !, 3) est un évènement Commandement de coût 1 qui vous permet de redresser l’un de vos héros et ajoute un effet positif si vous êtes parvenu à conserver un niveau de menace inférieur ou égal à 20. Dans ce cas-là, Rapide et Silencieux retourne dans votre main la première fois qu’elle est jouée, au lieu de disparaître dans la pile de défausse.

Sans finalement se montrer aussi efficace pour redresser vos héros que des cartes telles que Courage Inattendu (Boîte de Base, 57) et Nœud Serré (Les Marais des Morts, 103), Rapide et Silencieux est plus polyvalente car vous avez le choix du héros que vous souhaitez redresser au moment opportun, au lieu d’en venir à utiliser un seul et même héros de manière répétée avant d’identifier celui qui se montrerait le plus efficace dans une situation particulière. De plus, elle fournit aux decks Commandement mono-sphère certains avantages d’action ; le fait qu’elle retourne dans votre main signifie que vous aurez moins besoin de piocher, ce qui est particulièrement important dans un scénario impliquant les Dunlendings puisque ces derniers punissent les joueurs qui piochent trop de cartes ou en ont trop en main !

Trouver la force de résister aux ténèbres

Au Mordor, le Seigneur des Ténèbres rassemble ses forces. Le temps ne joue pas en votre faveur. Pouvez-vous aider le Magicien Blanc à découvrir le moyen de vaincre les Ténèbres ? Si vous en êtes capable, il vous faudra avant tout survivre aux assauts mortels des Dunlendings dans Piégé au Pays de Dun !

Note : le cycle Le Créateur d’Anneaux nécessite à la fois la Boîte de Base et l’extension L’Appel de l’Isengard pour être joué.


 

Plus de news