ES · FR
 
Horreur à Arkham LCG

Se Préparer au Pire

Construire un deck solo dans Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes

Lorsque vous êtes confronté aux horreurs du Mythe, vous pouvez souvent un compagnon à vos côtés, voire plusieurs autres Investigateurs qui feront face, avec vous, aux horreurs d’au-delà de notre dimension. Mais que se passe-t-il si vous vous retrouvez seul ?

Aujourd’hui, nous accueillons deux membres de la communauté d’Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes pour partager leur expérience et vous offrir quelques conseils sur la façon de construire votre deck si vous commencez une campagne solo !

Vase et Nate sur la construction d’un deck solo

L’atmosphère est oppressante. Votre esprit semble se vriller et vos mains deviennent moites. Votre santé mentale vacille alors que vous brassez pour la énième fois les cartes dans vos mains. Le carton vous semble plus rigide, les cartes plus chaudes à force de les faire passer entre vos doigts. Vos yeux se fixent soudain sur une image familière et votre cœur commence à s’emballer tandis que le doute commence à s’insinuer en vous : « Ai-je assez d’armes dans mon deck ? Ai-je des valeurs de compétences suffisantes ? »

Une goutte de sueur perle à votre front. Vous n’avez pas de réponse. Aucune certitude. Comme Paralysé, votre résolution se fissure. La pièce elle-même, puis toute la réalité commencent à tourner lentement autour de vous, disparaissant petit à petit dans l’obscurité. Soudain, une voix vous tire de votre torpeur et vous rouvrez les yeux… « Hé, t’as fini de construire ton deck ? »

Il existe de nombreux facteurs pour déterminer les cartes à inclure dans votre deck : quel Investigateur jouez-vous, quelles campagne ou scénario allez-vous entamer, à quelle difficulté, etc. L’un des plus importants facteurs, et l’objet de notre article aujourd’hui, c’est le nombre d’Investigateurs présents. Que vous ayez décidé de partir en randonnée dans la jungle avec une équipe complète ou de passer une nuit tranquille seul à faire des recherches dans votre bureau, la clé du succès réside dans la façon dont vous construisez votre deck d’Investigateur.

Dans cet article, nous désirons passer en revue certaines grandes lignes à prendre en compte pour la construction de deck du jeu solo. Si vous n’avez jusque-là joué qu’à trois ou quatre joueurs, ce mode en solitaire vous semblera presque être un jeu complètement différent. Jouer seul nécessite que votre deck puisse gérer en autonomie tous les aspects du jeu avec un minimum de ressources. Un défi difficile même pour le vétéran le plus aguerri. J’espère que nous serons en mesure de vous orienter dans la bonne direction afin que vous puissiez continuer à traquer les sectateurs avec une grande assurance. Même si elle est sans doute un peu déplacée.

Tout scénario d’Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes est exigeant pour un seul Investigateur, nécessitant qu’il couvre tous les aspects de la progression dans le jeu. Généralement, les Investigateurs ne sont pas armés pour tout gérer seuls, ils peuvent faire défaut à certains égards. Carolyn Fern (Le Cercle Brisé, 1) peut avoir du mal à vaincre ses ennemis, tandis que Zoey Samaras (L’Héritage de Dunwich, 1) aura des difficultés à découvrir des Indices. Quel que soit l’investigateur que vous choisissez, lors de la construction d’un deck solo, vous devez vous poser trois questions majeures pour décider quelles cartes inclure.

Les trois questions

1.) Comment vais-je obtenir des indices ?

En tant que seul joueur, c’est à vous seul de découvrir les indices nécessaires pour faire avancer chaque acte, il est donc essentiel que vous ayez un moyen d’obtenir des indices de manière fiable. Les Investigateurs Chercheurs, tels que Mandy Thompson (Les Dévoreurs de Rêve, 2) ou Daisy Walker (Boîte de Base, 2), peuvent facilement pousser leur brillant intellect encore plus loin avec des cartes Soutien ou Compétence. D’autres Investigateurs, comme Preston Fairmont (Le Cercle Brisé, 3) ou Zoey Samaras, ne sont pas aussi doués dans ce domaine. Les cartes Rapport des Services de Renseignement (Le Nom Secret, 111), Scène de Crime (Les Fils du Destin, 103) et Attiré par la Flamme (Boîte de Base, 64), par exemple, sont d’excellents moyens d’obtenir des Indices sans avoir à atteindre les profondeurs dangereuses de la Réserve du chaos.

Quel que soit l’investigateur que vous utilisez, les Lieux du jeu ne livrent généralement qu’un seul indice par Investigateur. Sachant cela, vous devez prioriser l’obtention fiable d’un Indice par Lieu plutôt que la potentielle récupération de nombreux Indices en une seule fois.

En utilisant Mandy comme exemple, vous feriez mieux d’inclure une carte comme la Loupe (Boîte de Base, 30) ou la Lampe-torche (Boîte de Base, 87) ou Le Nécessaire à Empreintes Digitales (Le Cercle Brisé, 24) dans un deck solo. Trouver des indices rapidement vous permet de terminer le scénario avant d’attirer un trop grand nombre d’ennemis.

2.) Comment vais-je gérer les ennemis ?

En progressant dans un scénario, vous rencontrerez sans aucun doute des ennemis qui ne vous voudront pas de bien. Il est sage de se préparer au pire. Les Gardiens ont tendance à exceller pour vaincre l’adversité avec un bon 45 Automatique (Boîte de Base, 16). Les Investigateurs comme Rita Young (Le Cercle Brisé, 5) et « Skids » O’Toole (Boîte de Base, 3) sont parfaitement taillés pour faire mordre la poussière à leurs ennemis. Chaque ennemi a certes son propre style, ses forces et faiblesses, mais dans tous les cas, infliger des dégâts supplémentaires est toujours une bonne chose. Une carte comme Déduction (Boîte de Base, 39) a une valeur discutable dans un jeu en solo, mais un Coup Vicieux (Boîte de Base, 25) sera votre planche de salut lorsqu’une des Crapules d’O’Bannion cherchera à vous malmener.

Lorsque vous consacrez des cartes à la gestion de l’ennemi, c’est une bonne idée de préparer au moins un moyen de contrer les ennemis Élite du jeu, car leur défaite est généralement nécessaire pour obtenir la victoire. Attaque par Surprise (Boîte de Base, 52), « J’ai un plan ! » (Le Musée Miskatonic, 107), et Lame Spectrale (La Face Cachée de la Lune, 201) sont tous d’excellents moyens de s’assurer un bon montant de dégâts. La façon dont vous allez gérer vos ennemis dépend en fin de compte de votre choix d’Investigateur et de campagne. Assurez-vous simplement d’avoir de quoi payer toutes ces choses !

3.) Comment vais-je gérer mes ressources ?

Quel que soit l’Investigateur pour lequel vous faites votre deck, vous aurez besoin de générer des ressources supplémentaires pour jouer vos cartes clés. Certains enquêteurs sont mieux à même d’accumuler des ressources, mais heureusement, il y a toujours une Planque (Boîte de Base, 88) qui attend quelque part si vous en avez vraiment besoin. Le montant de Ressources supplémentaires nécessaire dépend du coût en ressources de toutes vos cartes. Un paquet contenant les Renforts de l’Agence (Dans les Griffes du Chaos, 274) et un Fusil de Chasse (Boîte de Base, 29) sans moyen de stocker des Ressources aura pour conséquence de voir ces cartes servir pour de simples tests de Compétence. Lors de la construction de votre deck, essayez de limiter autant que possible le nombre de ressources nécessaires. Il est peu probable que les horreurs du Mythe attendent tranquillement que vous en collectiez.

Être le seul joueur ne veut pas dire que vous êtes abandonné à votre sort. Des alliés tels que Dario El-Amin (Le Serment Indicible, 112), le Dr Milan Christopher (Boîte de Base, 33) et David Renfield (Les Échos du Passé) peuvent vous aider à réussir votre campagne et à améliorer vos Ressources. Une autre façon de gérer le problème des ressources consiste à utiliser des cartes qui réduisent le coût des autres cartes. Libérer l’Âme (La Route de Carcosa, 33) ne génère pas de ressources, mais il vous permet de jouer un sort ou un rituel de votre main et de réduire son coût de trois, ce qui rend gratuit Flétrissement (Boîte de Base, 60) ou Sixième Sens (Le Salaire du Péché, 158). Toujours sur ses Gardes (La Route de Carcosa) et Livré à vous-même (Renouveau : La Civilisation Oubliée) remplissent une fonction similaire pour les Gardiens et les Survivants. Mais il y a une autre forme de gestion des ressources à considérer dans le jeu solo, c’est le tirage de cartes.

Les ressources sont aussi utiles que les cartes sur lesquelles vous pouvez les dépenser. Vous piochez une carte à chaque phase d’entretien, mais souvent cela ne suffit pas à maintenir un flot régulier dans votre main. Des Soutiens tels que Patte de Lapin (Boîte de Base, 75), Étui à Cigarettes Porte-bonheur (Boîte de Base, 107) et Parchemin de Prophéties (A la recherche de Kadath, 116) sont d’excellentes options pour accélérer le tirage de cartes. Les Chercheurs sont bien lotis avec de nombreux Événements, tels que les Croquis Absurdes (Du Sang Sur l’Autel, 186), Retourner Chaque Pierre (La Route de Carcosa, 26), et la puissante Recherches Mystérieuses (Boîte de Base, 43), garantissant qu’ils ne sont jamais à court de cartes. Celles qui permettent de chercher dans votre deck, comme Se Préparer au Pire (Du Sang Sur l’Autel, 184), Demander un Service (Le Serment Indicible, 197) et La Perfection vient de l’Entrainement (La Face Cachée de la Lune, 197), ne donnent pas directement de cartes, mais permettent de récupérer celle qu’il vous faut au moment où vous en avez besoin.

À l’Aventure !

Au final, la réponse à toutes ces questions dépend beaucoup de votre Investigateur, du cycle joué et de la difficulté choisie, mais il y a un point commun à tous ces problèmes, le tempo. La Fatalité s’accumule au même rythme, quel que soit le nombre de joueurs, il est donc essentiel de pouvoir atteindre rapidement les objectifs lorsque vous jouez seul. En fin de compte, la construction de deck pour le jeu solo dans Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes est une expérience difficile, mais enrichissante. Construire des decks pour les jeux coopératifs ? Ce sera le sujet d’un autre article…

Innkeeper Vase Odin

Innkeeper Vase Odin, de la chaîne YouTube « The Twisted Tentacle Inn », joue à depuis près de quatre décennies et, ces dernières années, il a particulièrement pratiqué Donjons & Dragons et Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes. Né à Panama City, il a déménagé aux États-Unis en 1984 et a vécu dans le « sauna infesté d’insectes » appelé Floride pendant plus de 30 ans. Ses intérêts incluent des randonnées dans la nature, jouer de la guitare, des films d’horreur, des bandes dessinées, des jeux de société et créer du contenu pour sa chaîne YouTube. Sa nouvelle lovecraftienne préférée est « Le Monstre sur le seuil ». Vase vit maintenant à Portland, Oregon avec sa femme Lua.

Nate, perdu dans le temps et l’espace

Nate, Lost in time and space, de la chaîne YouTube éponyme, est le « technicien » et « le responsable » du podcast et du site Web « Great Old Ones Gaming ». Nate a découvert le mythe de Cthulhu au début des années 2000 avec la deuxième édition d’Horreur à Arkham : Le Jeu de Cartes. De ce moment, il est devenu incontrôlable. Nate a commencé à jouer à des jeux de rôle comme L’Appel de Cthulhu et Delta Green. Lorsqu’il ne crée pas de contenu, Nate aime diriger des parties de jeux de rôle, écrire de la musique et cuisiner (comme passe-temps et professionnellement) Aujourd’hui, il vit en Nouvelle-Angleterre avec sa femme, et des rats dans les murs…


 

Plus de news