ES · FR
 
Android : Netrunner LCG

SYNC

Une nouvelle Identité pour NBN

Tout. Partout.

Destinée et Données, la 4ème extension Deluxe pour Android : Netrunner LCG, s’apprête à sortir dès la semaine prochaine !

Avec ses 165 nouvelles cartes (3 exemplaires de chacune des 55 cartes différentes), Destinée et Données introduit 3 Runners « jokers » inédits ainsi que leurs mini-factions : Apex, Sunny Lebeau et Adam. Toutefois, une autre faction est représentée dans cette extension et obtient autant de nouvelles cartes que ces 3 Runners combinés : l’immense société médiatique NBN, la Mégacorpo dont la fortune est directement liée à la collecte et à la transmission des données. Après tout, Android : Netrunner est un jeu de luttes futuristes et de cyber-crime intensif, dans lequel Runners et Corpos se livrent à des batailles virtuelles sur le Réseau dans l’espoir de contrôler de précieuses données. Tout le monde a son propre angle. Tout le monde a son propre style. Pourtant, tout le monde mène ses combats virtuels sur le Réseau. Et qui gère l’infrastructure du Réseau ? NBN.

Dans la preview d’aujourd’hui, l’éditeur de fiction Katrina Ostrander présente l’une des 3 nouvelles Identités d’NBN apparaissant dans Destinée et Données, SYNC (Destinée et Données, 1) et démontre que, comme nous le verrons, son essor est directement lié à celui du Réseau.

L’essor de SYNC

L’histoire de SYNC est inextricablement liée à celle du Réseau, la toile tentaculaire d’inter-connectivité qui vous lie, votre PAD et vous, à… tout le reste.

Dans une cité telle que New Angeles, tout est connecté. Son réseau électrique est lié à son système de transports en commun. Ses boutiques et commerces lisent et analysent les historiques d’achats, la santé et les habitudes des citoyens. Des seccams et des camdrones surveillent les New Angeliens, les gardant en sécurité et transmettant les nouvelles à NBN et au NAPD lorsqu’elles se produisent. Grâce au Réseau, la vie n’a jamais été plus sécure, facile et pratique, et c’est l’infrastructure SYNC qui rend tout cela possible.

En effet, la fortune d’NBN est directement liée à l’essor de SYNC. Avant le Blackout, Network Broadcast News était une petite organisation médiatique basée hors de SanSan et l’une des nombreuse compagnies-filles créées après l’éclatement de l’empire multimédiatique Vertex. Lorsque le Blackout s’étendit à tout le continent, la vie quotidienne connut une halte retentissante tandis que les données cruciales des sociétés dématérialisées mondiales vacillaient et disparaissaient. Les autorités ne savent toujours pas avec certitude si cette cyber-attaque néfaste a été lancée par des terroristes, par un état ennemi ou par une autre entité, mais ses effets furent paralysants. Le réseau régional dut lutter pour s’en remettre.

Finalement, NBN offrit une réponse. Les ingénieurs de la division R&D avaient développé un nouveau protocole de réseau qui s’avéra être immunisé au virus infectant les ordinateurs et les serveurs du monde entier. Même après le Blackout, ce protocole pouvait transmettre des données de manière sûre et fiable, de n’importe quel appareil à un autre. Dans leur désespoir de rendre à leurs électeurs un sentiment de normalité, les gouvernements qui avaient à l’origine démantelé Vertex offrirent un nouveau monopole à NBN afin de déployer son infrastructure à travers le monde. Ce réseau sécure et amical fut tout simplement surnommé « Le Réseau », et il connecta la planète encore plus efficacement qu’auparavant. La filiale créée pour surveiller et gérer le Réseau fut nommée SYNC, et les revenus qu’elle engendra permirent à NBN de racheter ses sociétés cousines et d’aller jusqu’à s’étendre sur la Lune et sur Mars. Grâce à SYNC et à l’essor du Réseau, NBN devint le maître incontesté de l’information, et la Corpo se fit une place parmi les Quatre Grands.

Les protocoles d’NBN sont désormais virtuellement intégrés dans tout ce que vous achetez et dans chaque endroit que vous visitez. La nourriture que vous consommez transmettra ses informations nutritionnelles à votre PAD afin de vous aider à surveiller votre santé. Votre appartement ou votre bureau ajustera la luminosité et la température pour vous offrir un confort ou une productivité de pointe. Les hoppers du Skyway et les rames du Métro alerteront leurs usagers de tout retard au moment où celui-ci se produira. Les boutiques devant lesquelles vous passerez enverront leurs dernières offres directement sur votre PAD, et vous pourrez savoir ce qui est le plus populaire dans vos cercles d’AmisRéseau avant de décider quoi acheter avec votre compte de crédits.

SYNC est vraiment tout, partout, et presque tout le monde compte sur son Réseau pour survivre et à prospérer dans un système solaire complexe et hyper-dynamique.

Jouer en tant que SYNC

Dans Android : Netrunner, SYNC représente le lien entre les données du Réseau et les appareils qui y sont connectés, ce qui inclut à peu près toutes les ressources que vous pouvez espérer trouver n’importe où dans le système solaire. Dans le même temps, la carte Identité apparaît comme deuxième Identité « retournable », après que cette mécanique ait déjà été introduite par Jinteki Biotech (La Vallée, 12).

Sur son recto, SYNC vous offre l’opportunité de créer un deck de 40 cartes plus réduit et entièrement focalisé avec l’influence basique de 15. Cela ressemble à NBN : Le Monde est à Vous* (Technologies d’Avenir, 114) excepté que, au lieu d’accroître votre main maximale de 1, SYNC complique la tâche du Runner lorsqu’il essaie de retirer des tags.

« Le Runner doit dépenser 1 [crédit] supplémentaire lorsqu’il dépense un [click] pour retirer un tag (ne s’applique pas s’il s’agit de la capacité d’une carte). »

L’objectif est clair : tagguer le Runner, et faire en sorte qu’il le reste. Bien entendu, vous souhaiterez inclure dans votre deck de nombreuses cartes comme Cyber Corbeau (Boîte de Base, 88), Source à l’ADAO (Boîte de Base, 86), Gutenberg (La Baie des Brisants, 37) et Envoyés Spéciaux (Destinée et Données, 9). Tout ce qui donne 1 tag au Runner est à présent un peu plus efficace étant donné que ce tag est susceptible de rester en place. Tout ce qui lui en donne de multiples, comme Fouineur (Doutes, 35) et Remplacements de Mi-Saison (Technologies d’Avenir, 116), a un effet bien plus durable et permet d’optimiser vos futurs efforts en matière de tag.

Dans cette optique, SYNC peut ensuite être « retournée » pour un coût de 1 click, et son verso vous offre un incroyable pouvoir sur toutes les différentes ressources connectées au Réseau.

« Vous payez 2 [crédit] de moins lorsque vous dépensez un [click] pour effacer une ressource (ne s’applique pas s’il s’agit de la capacité d’une carte). »

Chaque Corpo d’Android : Netrunner est capable d’effacer les ressources d’un Runner taggué, et ce grâce aux actions basiques du jeu. Si le Runner est taggué, la Corpo peut dépenser 1 click et 2 crédits pour effacer 1 ressource. Cela lui offre un puissant contrôle sur l’économie du Runner si celui-ci venait à être taggué. Pour 1 click et 2 crédits, vous pouvez effacer un exemplaire de Contacts Professionnels (Création et Contrôle, 49), de Kati Jones (L’Ombre de l’Humanité, 91) ou de Déblocage de Compte (Une Étude en Neige, 22). En agissant ainsi, vous annulez les investissements que le Runner a accomplis en installant la ressource et lui retirez les bénéfices qu’elle lui aurait offerts.

Toutefois, SYNC crée littéralement les protocoles qui lient les matériels et leurs données au Réseau et, si le Runner est taggué, aucune Corpo ni division corporatiste n’est plus à même d’exploiter de telles connexions. Ce Runner est secondé par Kati Jones ? Un duo de publicités ciblées pourrait apparaître durant son multisens préféré, l’éloignant ainsi soigneusement du parti du Runner. La toile de connexions entrelacées entre les Runners, leurs ressources et leurs périphériques actifs est vulnérable sur de nombreux points, et SYNC gère tellement de ces connexions qu’elle est plus à même de causer de sérieux dysfonctionnements lorsqu’elle le juge nécessaire.

Après tout, bien qu’il soit souvent plus facile de songer à l’efficacité économique de votre deck en termes de capacité à générer des crédits, la vérité est que votre ultime efficacité est déterminée en fonction du Runner. Si vous parvenez à faire s’écrouler son économie, la vôtre devient en comparaison plus rentable. En d’autres termes, dépenser 1 click et 2 crédits pour effacer des Heures Sup’ pour Armitage (Boîte de Base, 53) hébergeant seulement 2 crédits pourrait ne pas s’avérer rentable, mais qu’en serait-il pour 1 click ? Évidemment, celui-ci retirerait au Runner une dépense extrêmement profitable de 1 click pour 2 crédits.

De la même manière, puisqu’aucune économie immédiate ne vous profite, vous pourriez réfléchir à deux fois avant de payer le coût standard pour effacer une ressource telle qu’Accréditation Globalsec (Destinée et Données, 51), mais pour 1 seul click ? Effacer la ressource vaut soudain le coût que le Runner a dépensé pour la piocher et l’installer.

En d’autres termes, une fois en position de force, SYNC excelle dans l’art de rester en tête et, en tant qu’NBN, vous pouvez toujours utiliser des cartes comme Comptes Clôturés (Boîte de Base, 84), Échangeur (Destinée et Données, 18) et Redevance de Connexion Universelle (Bascule, 67) pour vous hisser jusqu’à cette position de force.

Contrôlez vos données. Contrôlez votre destinée.

Que vous jouiez en tant que SYNC, l’une des Identités d’NBN, ou avec l’un des nouveaux Runners de l’extension, Destinée et Données vous offre une foule de nouveaux outils pour contrôler vos données et votre destinée. Comment les utiliserez-vous ? Le temps de le savoir est presque venu, puisque Destinée et Données sera disponible dès la semaine prochaine !


 

Plus de news